Les organes de concertation sous les projecteurs

Dans ce rapport, nous avons choisi de nous pencher de manière plus approfondie sur le fonctionnement de quatre organes consultatifs :

COMITÉ HOSPITAL & TRANSPORT SURGE CAPACITY

Le Comité Hospital & Transport Surge Capacity (Comité HTSC) a pour mission, d’une part, de surveiller le nombre et le type de patients COVID-19 dans les hôpitaux généraux et universitaires. D’autre part, le comité est chargé d’examiner les questions de capacité, d’entrée, de circulation, de sortie des patients dans les hôpitaux. En outre, le comité supervise l’organisation du transport (non) urgent des patients. Les membres du comité formulent des avis sur les sujets ci-dessus à l’intention du RMG. Le Comité HTSC a élaboré, entre autres, un plan d’échelonnement pour libérer suffisamment de lits d’hôpitaux et de ressources au sein des hôpitaux pour les patients atteints de COVID-19. Il a également établi un plan de répartition des patients et effectué des analyses dans le cadre du report des soins non essentiels. Le comité est coordonné par la Direction générale Soins de Santé du SPF SPSCAE. Le comité se concentre sur la collaboration interfédérale afin de fournir une communication et une approche harmonisées.

 En savoir plus sur le Comité HTSC : organesdeconcertation.sante.belgique.be

COMITÉ PRIMARY & OUTPATIENT CARE SURGE CAPACITY

Le comité Primary & Outpatient Care Surge Capacity (comité POCSC) a été créé à la demande du RMG pour compléter les activités du Comité HTSC. Pour soulager au maximum les hôpitaux, une organisation optimale des soins de première ligne était nécessaire. Le comité POCSC examine l’organisation et la disponibilité des soins en dehors de l’hôpital et transmet ses avis au RMG. Les autorités fédérales, les différentes autorités régionales et les représentants des médecins généralistes constituent la base de ce comité. En fonction des thèmes abordés, des représentants des soins à domicile, des hôpitaux, des établissements d’hébergement ou des associations qui s’engagent pour les plus démunis sont impliqués. Le Comité doit veiller à ce que les soins de première ligne, les soins hospitaliers et les nouvelles formes de soins (par exemple, le télémonitoring, les centres de tri, etc.) soient coordonnés et adéquats.

OUTBREAK MANAGEMENT GROUP

À la demande du RMG, le 23 mars 2020, un Outbreak Management Group (OMG) a été créé. Ce groupe de travail a formulé des conseils sur la gestion des mesures COVID et de la contamination dans les structures résidentielles telles que les maisons de repos et de soins, les établissements pour personnes handicapées, les centres d’accueil pour migrants, etc.

Le premier objectif de ce groupe de travail était d’effectuer une analyse conjointe de la situation dans les établissements susmentionnés sur la base des différentes données disponibles auprès des autorités régionales. Un deuxième objectif était d’aider les autorités régionales à implémenter les décisions prises au Conseil national de sécurité ou, plus tard, au Comité de concertation. Ces décisions devaient être transposées dans le contexte des établissements de soins résidentiels, et principalement des maisons de repos (et de soins) qui étaient le plus touchées. Dans le cadre de l’OMG, des conseils ont été formulés concernant, entre autres, les thématiques suivantes : « Comment utiliser le matériel de protection disponible en quantité limitée ? », « Comment affecter au mieux le personnel en nombre limité? », « Pourquoi et de quelle manière peut-on isoler une ou plusieurs personnes des autres personnes ? ». Ces conseils ont conduit, entre autres, à la création d’« équipes mobiles » composées de professionnels de la santé qui aident les établissements de soins résidentiels en leur prodiguant des conseils et en identifiant les points forts et les domaines à développer au sein de l’organisation. Il s’agit de les aider à se préparer à de nouvelles vagues de contamination.

En octobre 2020, il a été décidé de dissoudre l’OMG car la collaboration a permis aux autorités régionales de s’organiser de manière autonome et efficace pour répondre à la pandémie dans les établissements de soins résidentiels. La collaboration positive de l’OMG a conduit à la mise en place d’un projet pilote appelé « Hospital Outbreak Support Team » (voir chapitre « Qualité »).

LA CONFÉRENCE INTERMINISTÉRIELLE SANTÉ PUBLIQUE

La Conférence interministérielle (CIM) Santé publique est un organe de concertation et de décision qui réunit tous les ministres compétents en matière de santé publique dans notre pays. Le principal objectif de la CIM est d’assurer et de promouvoir la consultation et la collaboration entre les autorités fédérales et les entités fédérées. Depuis le 1er mars 2020, cette conférence s’est réunie plus de 100 fois en vidéoconférence au sujet de la crise du COVID-19 pour, entre autres :

  • suivre de près l’évolution de la pandémie ;
  • réguler la stratégie de testing ;
  • coordonner la stratégie de vaccination ;
  • harmoniser au maximum la communication.

Depuis octobre 2020, la CIM travaille en étroite collaboration avec le Commissariat Corona du Gouvernement.

En savoir plus sur le fonctionnement de la Conférence interministérielle de la santé publique : organesdeconcertation.sante.belgique.be