Interventions impliquant un SMUR

Si l’état du patient le nécessite, un SMUR est envoyé sur le lieu d’intervention ou un SMUR est utilisé pour le transport interhospitalier. En 2019, 135 880 interventions primaires et 4 122 interventions de transport interhospitalier ont eu lieu[1].

Le nombre d’interventions SMUR est passé de 96 956 interventions en 2010 à 132 790 interventions en 2019 (37%). Si on considère l’évolution par 100 000 habitants, on constate une augmentation de 28%. 

ÉVOLUTION DU NOMBRE D'INTERVENTIONS PRIMAIRES SMUR PAR 100 000 HABITANTS

DH FR fig16

En 2019, près de la moitié des interventions SMUR ont eu lieu en Région flamande (48%). Nous constatons également que seulement 14% des interventions SMUR en Belgique ont eu lieu dans la Région de Bruxelles-Capitale et 38% dans la Région wallonne.

NOMBRE D'INTERVENTIONS PRIMAIRES SMUR PAR RÉGION (2019)

DH FR fig17

Lorsqu’on étudie le nombre d’interventions SMUR par 100 000 habitants, on constate un rapport différent entre les différentes régions de Belgique. Le nombre d’interventions SMUR par 100 000 habitants est similaire en Région de Bruxelles-Capitale et en Région wallonne, soit respectivement 1 511 et 1 411 interventions. Le nombre d’interventions par 100 000 habitants en Région flamande est nettement inférieur et s’élève à 960 interventions par 100 000 habitants.

NOMBRE D'INTERVENTIONS PRIMAIRES SMUR PAR RÉGION ET PAR 100 000 HABITANTS (2019)

Lorsque nous analysons le nombre d’interventions avec une fonction SMUR par âge et par sexe, nous obtenons un tableau similaire à celui des interventions avec une ambulance. Les interventions sont plus nombreuses chez les patients d’un groupe d’âge plus élevé et, jusqu’à l’âge de 80 ans, la proportion d’interventions avec une fonction SMUR est significativement plus élevée chez les hommes que chez les femmes[2].

NOMBRE D'INTERVENTIONS PRIMAIRES AVEC UNE FONCTION SMUR PAR SEXE ET PAR ÂGE (2019) [3]

 

[1]Source : Service Data et Informations stratégiques, SPF Santé Les données pour l’année d’enregistrement 2019 sont les données les plus récentes disponibles au moment de la rédaction de cette publication. En effet, l’enregistrement est suspendu depuis le 1/03/2020 afin de réduire la charge de travail des prestataires de soins pendant la pandémie de COVID-19.

[2]En raison d’une population moins importante dans ce groupe, il y a probablement moins d’interventions dans le groupe d’âge de 90 ans et plus.

[3]Pour 12,90% des patients, le sexe ou l’âge n’a pas été enregistré. Par conséquent, ces patients n’ont pas été inclus dans le graphique concerné. Il convient également de noter que le nombre de patients n’est pas nécessairement égal au nombre d’interventions.