Vue d'ensemble

1. Messages clés

Les maladies non-transmissibles sont des affections qui ne se transmettent pas par un agent infectieux et beaucoup d’entre elles sont chroniques (de longue durée).
Plus d'un Belge sur quatre déclare vivre avec une maladie chronique. Il existe à ce sujet un lien évident avec l'âge ; en effet, plus de la moitié de la population de 75 ans et plus déclarent souffrir d’une maladie chronique.
Les cinq maladies non transmissibles les plus souvent signalées sont les lombalgies, l’hypercholestérolémie, les allergies, l'hypertension artérielle et l'arthrose. La fréquence des maladies non transmissibles a augmenté au fil du temps. Elle est plus élevée chez les personnes avec un faible niveau de scolarité.

2. Introduction

Les maladies non transmissibles (MNT) sont des problèmes médicaux ou des maladies qui ne sont pas causés par des agents infectieux. Bien qu'elles soient parfois désignées sous l’appellation « maladies chroniques », les maladies non transmissibles se définissent par leur cause non infectieuse ; elles sont souvent chroniques, mais ce n’est pas toujours le cas (par exemple, l’infarctus du myocarde est une maladie non-transmissible mais aigüe) . D’autre part, certaines maladies chroniques peuvent être dues à des infections (tuberculose).

Les MNT représentent de loin les principales causes de mortalité (prématurée). En outre, elles constituent également l'un des problèmes de santé les plus importants susceptibles d'avoir un impact sur la qualité de vie, en particulier chez les personnes âgées. Les MNT sont enfin l'une des principales raisons de l'utilisation des services de santé. Les informations sur la fréquence des maladies non transmissibles constituent donc des indicateurs importants du niveau de (mauvaise) santé dans la population.

L'enquête de santé par interview (HIS) est une source d‘information importante en Belgique sur la prévalence des MNT au niveau de la population. L'avantage de cette source est qu'elle tient également compte des personnes qui ont rarement ou jamais recours aux établissements de soins de santé. C'est donc un outil précieux pour obtenir des informations représentatives sur la fréquence des MNT au niveau d'un pays ou d'une région et pour surveiller leur évolution au cours du temps. Toutefois, les résultats doivent être interprétés avec prudence car l'information est basée sur l’auto-déclaration des participants à l’enquête.

Dans le HIS de 2013, des questions ont été posées sur la présence d'une maladie chronique, d'une affection ou d'un handicap en général (ci-après dénommée « maladie chronique ») et sur la présence de 36 MNT spécifiques.

3. Fréquence des maladies chroniques

En 2013, plus d'une personne sur quatre (29%) a déclaré souffrir d'au moins une maladie chronique. Le pourcentage augmente considérablement avec l'âge, passant de 9,6% chez les jeunes de 15 à 24 ans à 53% chez les 75 ans ou plus.

Proportion de la population déclarant souffrir de maladie chronique, par âge et par sexe, Belgique, 2013
Source : Enquête de santé par interview, Sciensano, 2013 [1]

Le pourcentage de personnes déclarant souffrir d'une maladie chronique a varié entre 1997 et 2013 mais une tendance générale à la hausse a été observée. Par rapport à 2004, le pourcentage de personnes atteintes d'une maladie chronique est passé de 27% à 29% en 2013. Cette augmentation est principalement due au vieillissement de la population; en effet, après ajustement en fonction de l'âge, les estimations tendent plutôt à diminuer au cours du temps. En région bruxelloise et wallonne, le pourcentage de personnes atteintes d'une maladie chronique est plus élevé que dans la région flamande.

  • Crude
  • Age-adjusted

Proportion de la population déclarant souffrir de maladie chronique, par année et par région, Belgique, 1997-2013
Source : Enquête de santé par interview, Sciensano, 1997-2013 [1]

Proportion (après ajustement pour l’âge) de la population déclarant souffrir de maladies chroniques, par année et par région, Belgique, 1997-2013
Source : Calculs des auteurs basés sur l'Enquête de santé par interview, Sciensano, 1997-2013 [1]

Le pourcentage de personnes déclarant souffrir d'une maladie chronique augmente à mesure que leur niveau de scolarité diminue.

Proportion de la population déclarant souffrir de maladies chroniques, par niveau d’éducation, Belgique, 2013
Source : Calculs des auteurs basés sur l'Enquête de santé par interview, Sciensano, 2013 [1]

4. Multimorbidité

La multimorbidité fait référence à la présence simultanée de plusieurs MNT chez une même personne. Dans le cadre des enquêtes de santé par interview, l’estimation de la multimorbidité est basée sur la présence simultanée d'au moins deux des six principales MNT suivantes : maladie cardiaque, maladie respiratoire chronique, diabète, cancer, arthrite et/ou arthrose, et hypertension.

Globalement, 13,5% de la population belge âgée de 15 ans et plus présente un problème de multimorbidité. Cette dernière est fortement associée à l'âge, atteignant une fréquence de 39% dans la population de 75 ans et plus. Elle est en outre plus fréquente chez les femmes que chez les hommes, même après correction pour l'âge.

Proportion de la population présentant un problème de multimorbidité, par âge et par sexe, Belgique, 2013
Source : Enquête de santé par interview, Sciensano, 2013 [1]

Les personnes avec un faible niveau d’instruction souffrent plus souvent de multimorbidité. On n’observe pas par contre de différence significative entre les régions.

5. Principales maladies non transmissibles

Les cinq MNT les plus fréquemment citées par les personnes interrogées dans le HIS sont les mêmes pour les hommes et les femmes, bien que l'ordre soit différent. Il s’agit de : deux problèmes de l'appareil locomoteur (lombalgies et arthrose), deux facteurs de risque cardiovasculaire (hypertension artérielle et taux de cholestérol élevé dans le sang) et les allergies.

Proportion de personnes qui déclarent souffrir d’une des 20 maladies non transmissibles les plus fréquemment déclarées, par type de maladie et par sexe, Belgique, 2013
Source : Enquête de santé par interview, Sciensano, 2013 [1]
hsr fr chronic rank

L'évolution de la fréquence des MNT dans la population générale diffère selon le type de maladie. Pour certaines d’entre elles la prévalence a considérablement augmenté entre 1997 et 2013; il s’agit notamment de l'hypertension artérielle, le diabète, l'arthrose et les maladies thyroïdiennes. Cette tendance peut s'expliquer en partie par le vieillissement de la population; toutefois, même après ajustement pour l'âge, l'augmentation observée demeure importante. D'autre part, la fréquence d'un certain nombre d'autres maladies non transmissibles a diminué, notamment en ce qui concerne les maladies coronariennes, la bronchite chronique, les maladies intestinales graves, la cystite chronique, les maux de tête et migraines graves et les maladies cutanées graves ou chroniques.

  • Crude
  • Age-adjusted
Proportion de personnes qui déclarent souffrir de certaines maladies non transmissibles, par type de maladie et par année, Belgique, 1997-2013
Proportion (ajustée en fonction de l'âge) de personnes qui déclarent souffrir de certaines maladies non transmissibles, par type de maladie et par année, Belgique, 1997-2013
Source : Calculs des auteurs basés sur l'Enquête de santé par interview, Sciensano, 1997-2013 [1]

On observe en général des différences régionales très limitées en ce qui concerne la fréquence des MNT étudiées. Il faut mentionner toutefois une proportion un peu plus élevée de troubles thyroïdiens en Région wallonne.

Le niveau d'éducation a été utilisé ici comme indicateur du statut socio-économique et ce dernier s’avère être un des principaux déterminants en ce qui concerne les MNT. Ainsi, la majorité des 36 maladies non transmissibles étudiées dans le cadre du HIS surviennent plus fréquemment chez les personnes avec un faible niveau d'éducation. Cela s'applique en particulier aux maladies graves telles que les pathologies cardiovasculaires, le diabète et les maladies pulmonaires chroniques. Une exception notable est l'allergie, qui est plus fréquente chez les personnes avec un niveau élevé d'éducation.

6. En savoir plus

Voir les métadonnées de ces indicateurs

HISIA: Analyse interactive de l'enquête de santé belge par interview

Définitions

Maladies chroniques
Dans le cadre de l'enquête de santé par interview en Belgique, une question globale est posée sur la présence d'une ou plusieurs maladies chroniques, affections chroniques ou handicaps, sans préciser la nature de la maladie, de l'affection ou du handicap. Par souci de simplicité, cet indicateur est appelé dans le présent rapport « maladie chronique ».
Maladies non transmissibles
Les maladies non transmissibles (MNT) sont des problèmes médicaux ou des maladies qui ne sont pas causés par des agents infectieux. Bien qu'elles soient parfois désignées sous l’appellation « maladies chroniques », les maladies non transmissibles ne se distinguent que par leur cause non infectieuse, pas nécessairement par leur durée. Certaines maladies chroniques de longue durée peuvent d’ailleurs être dues à des infections.

Références

  1. Health Interview Survey, Sciensano, 1997-2013. https://his.wiv-isp.be/