Activité physique

1. Messages clés

Moins d'un tiers (30%) de la population adulte (18 ans et plus) répond aux recommandations de l'OMS de consacrer au moins 150 minutes par semaine à une activité physique modérée. Les hommes (36 %) sont plus nombreux à s'y conformer que les femmes (25 %). Les habitants de la Flandre (37 %) et les personnes ayant un diplôme de l'enseignement supérieur (38 %) sont plus nombreux à respecter les recommandations.

Un garçon sur cinq (20 %) et une fille sur huit (13 %) âgés de 11 à 18 ans satisfont aux recommandations de l'OMS qui préconisent de consacrer quotidiennement au moins 60 minutes à une activité physique d'intensité modérée à vigoureuse.

2. Introduction

Le manque d'activité physique est l'un des principaux facteurs de risque en termes de morbidité et de mortalité pour une série de maladies chroniques, comme les maladies cardiovasculaires, le cancer et le diabète. En outre, une activité physique régulière, lorsqu'elle atteint un certain seuil, peut avoir des effets bénéfiques importants sur la santé. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) [1] recommande aux adultes âgés de 18 à 64 ans de pratiquer au moins 150 minutes d'activité physique d'intensité modérée tout au long de la semaine. Elle recommande également que les enfants et les jeunes âgés de 5 à 17 ans pratiquent quotidiennement au moins 60 minutes d'activité physique d'intensité modérée à vigoureuse.

À ce jour, il n'y a pas de consensus sur la méthode d'estimation des niveaux d'activité physique basée sur des données auto-déclarées lors d’enquêtes : l'utilisation d'instruments et de seuils différents pour classer les niveaux d'activité rend très difficile la comparaison des résultats au sein des pays et entre eux. Dans les vagues de 2001 à 2013 de l'enquête belge de santé par interview (HIS), l'activité physique a été mesurée à l'aide de la version abrégée du questionnaire international sur l'activité physique (IPAQ). Depuis 2018, le questionnaire EHIS-PAQ est utilisé conformément aux recommandations de l'enquête de santé européenne par interview (EHIS). L'analyse des tendances au cours du temps n'est plus possible, mais la comparabilité internationale sera facilitée.

Nous examinons d'abord un indicateur chez les adultes : la proportion d'adultes répondant aux recommandations de l'OMS de consacrer au moins 150 minutes par semaine à une activité physique modérée, sur base des données auto-déclarées de l'enquête de santé belge par interview (HIS).

Ensuite, sur base des données auto-déclarées de l'enquête sur les comportements de santé des enfants en âge scolaire (HBSC), nous examinons la proportion des adolescents âgés de 11 à 18 ans qui répondent aux recommandations de l'OMS de consacrer au moins 60 minutes par jour à une activité physique d'intensité modérée à vigoureuse.

3. Activité physique chez les adultes

Situation en 2018

Belgique

En Belgique, en 2018, 30 % de la population âgée de 18 ans et plus consacre au moins 150 minutes par semaine à une activité physique modérée. Les hommes (36 %) sont plus nombreux que les femmes (25 %) à respecter les recommandations à tous les âges. La prévalence est la plus élevée dans le groupe d'âge le plus jeune (47 %) et la plus faible dans le groupe d'âge le plus élevé (12 %).

Prévalence de la population âgée de 18 ans et plus qui consacre au moins 150 minutes par semaine à une activité physique modérée, par âge et sexe, Belgique, 2018
Source : Enquête de santé par interview, Sciensano [2]
Spécificités régionales

En 2018, les personnes atteignant les recommandations en matière d'activité physique étaient plus nombreuses en Flandre (43 % chez les hommes et 34 % chez les femmes) qu'à Bruxelles (respectivement 29 et 18 %) et en Wallonie (respectivement 27 et 15 %).

Prévalence de la population âgée de 18 ans et plus qui consacre au moins 150 minutes par semaine à une activité physique modérée, par région et sexe, Belgique, 2018
Source : Calculé sur base de Enquête de santé par interview, Sciensano [2]

Disparités socio-économiques

Après ajustement pour l’âge, les personnes ayant un diplôme de l’enseignement supérieur étaient plus susceptibles de respecter les recommandations (38 %) que les personnes ayant un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur (26 %), secondaire inférieur (22 %) et primaire (12 %).

Prévalence de la population âgée de 18 ans et plus qui consacre au moins 150 minutes par semaine à une activité physique modérée, par niveau d’instruction, Belgique, 2018
Source : Calculé sur base de Enquête de santé par interview, Sciensano [2]

4. Activité physique chez les adolescents

Situation en 2018

Belgique

En Belgique, en 2018, plus de garçons (20 %) que de filles (13 %) respectaient les recommandations de l'OMS de consacrer quotidiennement au moins 60 minutes à une activité physique d'intensité modérée à vigoureuse. Les jeunes adolescents entre 11 et 12 ans étaient plus susceptibles d'être suffisamment actifs que les adolescents plus âgés.

Prévalence des adolescents de 11 à 18 ans qui consacre quotidiennement au moins 60 minutes à une activité physique d’intensité modérée à vigoureuse, par âge et sexe, Belgique, 2018
Source : Calculs des auteurs, moyenne belge non pondérée basée sur les enquêtes HBSC fédération Wallonie-Bruxelles [3] et HBSC communauté flamande [4]
Spécificités communautaires

Les adolescents de la Communauté flamande (21 % des garçons et 14 % des filles) sont plus nombreux à satisfaire aux recommandations de l'OMS que ceux de la Communauté française (18 % des garçons et 11 % des filles).

Tendances 

Chez les garçons, entre 2014 et 2018, une augmentation de la proportion des adolescents répondant aux recommandations de l'OMS a été observée en Communauté flamande; avec la diminution observée en Communauté française, cela a conduit à une moyenne belge stable.

Chez les filles, entre 2014 et 2018, une augmentation de la proportion des adolescentes répondant aux recommandations de l'OMS a été observée en Communauté flamande ; avec une prévalence stable en Communauté française, cela a conduit à une augmentation de la moyenne belge.

  • Garçons
  • Filles

Prévalence des garçons âgés de 11 à 18 ans qui consacre quotidiennement au moins 60 minutes à une activité physique modérée à vigoureuse, par communauté, Belgique, 2014-2018
Source : HBSC Fédération Wallonie-Bruxelles [3] et HBSC Communauté flamande [4]

Prévalence des filles âgés de 11 à 18 ans qui consacre quotidiennement au moins 60 minutes à une activité physique modérée à vigoureuse, par communauté, Belgique, 2014-2018
Source : HBSC Fédération Wallonie-Bruxelles [3] et HBSC Communauté flamande [4]

5. En savoir plus

Voir les métadonnées pour ces indicateurs

HISIA: Interactive Analysis of the Belgian Health Interview Survey

Health-Behaviour in School-aged Children (HBSC) survey - Fédération Wallonie-Bruxelles

Health-Behaviour in School-aged Children (HBSC) survey - Communauté flamande

Définitions

Questionnaire EHIS-PAQ
L'EHIS-PAQ est un questionnaire sur l'activité physique composé de 8 questions, qui comprend des domaines spécifiques. Il prend en compte l'activité physique liée au travail, aux déplacements et au sport. Le questionnaire a été testé dans différentes régions et différents contextes culturels en Europe et il permet d'estimer la recommandation en matière d'activité physique bénéfique pour la santé définie par l'OMS.
Pratiquer au moins 150 minutes d'activité physique modérée par semaine
Pour calculer cet indicateur dans la HIS, 3 questions ont été posées aux participants afin d'évaluer le temps qu'ils consacrent à des déplacements en vélo et à des activités de loisir sportif.
Pratiquer quotidiennement au moins 60 minutes d'activité physique d'intensité modérée à vigoureuse
Pour calculer cet indicateur dans l’enquête HBSC, on a demandé aux participants combien de jours au cours de la semaine écoulée ils avaient été physiquement actifs pendant au moins 60 minutes au total.
Prévalence ajustée pour l'âge
Comme les facteurs liés au mode de vie sont fortement influencés par l'âge, les comparaisons entre régions et niveaux d'éducation doivent être ajustés pour l’âge pour avoir une structure d'âge similaire.

Références

  1. Global recommendations on physical activity for health. Genève: WHO; 2010. https://www.who.int/dietphysicalactivity/global-PA-recs-2010.pdf
  2. Health Interview Survey, Sciensano, 2001-2018. https://his.wiv-isp.be/fr/SitePages/Rapports_complets_2018.aspx
  3. HBSC Fédération Wallonie-Bruxelles, ULB, 2018. http://sipes.ulb.ac.be/
  4. HBSC Communauté flamande, UGent, 2018. http://www.jongeren-en-gezondheid.ugent.be/