Sélectionnez votre langue

Autres informations et services officiels: www.belgium.be  belgium

1. Messages clés

  • En 2020, les tumeurs et les maladies cardiovasculaires restent les principaux groupes de causes de décès.
  • En 2020, les tumeurs sont devenues la principale cause de décès chez les femmes, comme c'était déjà le cas chez les hommes depuis 2014.
  • La principale cause de décès en 2020 était le COVID-19, suivi par les cardiopathies ischémiques chez les hommes et par la démence et la maladie d'Alzheimer chez les femmes.

2. Causes de décès 

Les tumeurs et les maladies cardiovasculaires sont les principales causes de décès

Les tumeurs et les maladies de l'appareil circulatoire (ou maladies cardiovasculaires) étaient les principales causes de décès en 2019, représentant ensemble environ la moitié de la part de mortalité (52 % pour les hommes et 50 % pour les femmes). En 2020, les tumeurs et les maladies cardiovasculaires restent les principales causes de décès, mais elles représentent une part plus faible de la mortalité (43 % pour les hommes et 42 % pour les femmes) en raison de la présence de COVID-19.

  • Hommes
  • Femmes

Distribution des causes de décès (par chapitre CIM-10) chez les hommes, par taux de mortalité ajusté pour l’âge*, Belgique, 2020
Source: Calculé par Sciensano sur base de données de Statbel
(*) population de référence: Population standard européenne 2010

Distribution des causes de décès (par chapitre CIM-10) chez les femmes, par taux de mortalité ajusté pour l’âge*, Belgique, 2020
Source: Calculé par Sciensano sur base de données de Statbel
(*) population de référence: Population standard européenne 2010

Les tumeurs deviennent la principale cause de décès chez les femmes en 2020

Chez les femmes, la principale cause de décès en 2020 n'est plus les maladies cardiovasculaires, mais les tumeurs. Ce constat s'explique par une baisse plus lente des taux de mortalité ajustés pour l'âge pour les tumeurs. Le taux de mortalité ajusté pour l'âge pour les maladies cardiovasculaires a diminué de 35 % entre 2010 et 2020, alors que la mortalité due aux tumeurs n'a diminué que de 13 %, entraînant ainsi une mortalité par tumeur supérieure à la mortalité par maladies cardiovasculaires en 2020.

Chez les hommes, on observe une tendance similaire depuis 2014, la mortalité due aux tumeurs étant plus élevée que la mortalité due aux maladies cardiovasculaires. Le taux de mortalité ajusté pour l'âge des hommes pour les maladies cardiovasculaires a également diminué de manière significative, de 35 %, entre 2010 et 2020. Au cours de la même période, la mortalité due aux tumeurs a diminué à un rythme plus lent (-22 %). La baisse de la mortalité cardiovasculaire est due aux progrès réalisés en matière de prévention et de traitement, notamment la diminution du tabagisme, l'amélioration des traitements pharmacologiques de l'hypertension et du cholestérol, et les procédures médicales [1]

Pour les deux sexes, la mortalité par maladies de l'appareil respiratoire (hors COVID-19) a diminué entre 2000 et 2019 (de 42 % chez les hommes et de 24 % chez les femmes). Toutefois, cette diminution s'est ralentie et s'est arrêtée au cours de la dernière décennie. En 2020, en raison de l'impact de COVID-19, la mortalité due aux maladies du système respiratoire (hors COVID-19) a de nouveau diminué.

  • Hommes
  • Femmes

Taux de mortalité ajusté pour l’âge* des 5 principaux groupes de causes de décès (par chapitre CIM-10; à l'exclusion du COVID-19) chez les hommes, Belgique, 2000-2020
Source: Calculé par Sciensano sur base de données de Statbel
(*) population de référence: Population standard européenne 2010

Taux de mortalité ajusté pour l’âge* des 5 principaux groupes de causes de décès (par chapitre CIM-10; à l'exclusion du COVID-19) chez les femmes, Belgique, 2000-2020
Source: Calculé par Sciensano sur base de données de Statbel
(*) population de référence: Population standard européenne 2010

Les principales causes spécifiques de décès diffèrent selon le sexe

Les dix principales causes de décès ont été classées en fonction de leur taux de mortalité ajusté pour l'âge, séparément pour les hommes et les femmes. Les trois principales causes de décès sont :

  • chez les hommes : le COVID-19, les cardiopathies ischémiques et le cancer du poumon ; 
  • chez les femmes : le COVID-19, la démence (y compris la maladie d'Alzheimer) et les maladies cérébrovasculaires (regroupées avec l'hypertension).

Les classements sont assez similaires d'une région à l'autre. Toutefois, en Région flamande, l'insuffisance cardiaque est classée quatrième cause de décès chez les hommes et les femmes. En revanche, l'insuffisance cardiaque est classée comme septième, neuvième ou dixième cause de décès en Région de Bruxelles-Capitale et en Région wallonne. L'insuffisance cardiaque étant considérée comme l'aboutissement commun à plusieurs maladies, ces disparités pourraient s'expliquer en partie par des différences dans le codage des causes de décès entre les régions.

  • Hommes
  • Femmes

Classement des principales causes de décès (tous âges) selon les taux de mortalité ajusté pour l’âge* chez les hommes, Belgique et régions, 2020
Source: Calculé par Sciensano sur base de données de Statbel
(*) population de référence: Population standard européenne 2010




Classement des principales causes de décès (tous âges) selon les taux de mortalité ajusté pour l’âge* chez les femmes, Belgique et régions, 2020
Source: Calculé par Sciensano sur base de données de Statbel
(*) population de référence: Population standard européenne 2010




3. En savoir plus

Voir les métadonnées pour ce indicateur

Statbel: Causes de décès

Sciensano: Standardized Procedure for Mortality Analysis (SPMA)

WHO: ICD-10

Contexte

Les causes de décès sont classées selon la Classification Internationale des Maladies 10ème édition (CIM-10) [2]. Dans ce rapport, on utilise la cause initiale de décès indiquée sur le certificat de décès pour analyser la mortalité. Il est recommandé d’utiliser la cause initiale et non les causes immédiates ou contribuant au décès pour la production de statistiques de mortalité. En effet, dans une perspective de santé publique, l’objectif est de casser la chaine des évènements menant à la mort et donc de prévenir la cause initiale [1].

Dans la première section, les causes de décès sont présentées selon les principaux chapitres de la CIM-10. Celles-ci sont basées sur la première lettre du code CIM-10. Dans la deuxième section, les 10 causes spécifiques de décès les plus importantes sont ordonnées par taux de mortalité pour la Belgique et par région.

Pour prendre en compte les variations dans la structure par âge de la population belge au cours du temps et permettre la comparaison entre périodes, les taux de mortalité sont ajustés pour l’âge à l’aide de la structure de la population standard européenne 2010.

Pour plus de détails sur la mortalité COVID-19 entre 2020 et 2022, consultez la fiche d'information correspondante.

Définitions

Classification Internationale des Maladies 10ème édition (CIM-10)
La Classification internationale des maladies est une codification internationale des maladies et d'une grande variété de signes, symptômes, lésions traumatiques, empoisonnements, circonstances sociales et causes externes de blessures ou de maladies.
Cause de décès initiale
La maladie ou blessure qui a initié la chaine d’événements morbides qui a mené directement au décès, ou les circonstances de l’accident ou de la violence qui a causé la blessure fatale.
Cause immédiate de décès
La maladie, blessure ou complication finale causant directement la mort.
Cause contribuant au décès
Toutes les autres importantes maladies, conditions ou blessures qui ont contribué au décès mais qui n’ont pas provoqué la cause initiale de décès.
Taux de mortalité ajusté pour l’âge
L’ajustement pour l’âge est une moyenne pondérée des taux de mortalité par âge pour éliminer les variations venant des différences dans la structure par âge entre populations.
Tumeurs
Egalement désigné par néoplasmes dans la CIM-10. Dans les causes de décès, le groupe des néoplasmes inclut 95 % de néoplasmes malins (ou cancers), les 5 % restant étant des tumeurs bénignes ou de comportements limites.

Références

  1. Mensah GA, Wei GS, Sorlie PD, Fine LJ, Rosenberg Y, Kaufmann PG, et al. Decline in Cardiovascular Mortality: Possible Causes and Implications. Circ Res. 2017 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5268076/  
  2. WHO. ICD-10: International statistical classification of diseases and related health problems: Instruction manual. Geneva: World Health Organization; 2011.

Veuillez citer cette page comme suit : Sciensano. Mortalité et Causes de Décès : Causes de décès, Health Status Report, 2 Août 2022, Bruxelles, Belgique, https://www.belgiqueenbonnesante.be/fr/etat-de-sante/mortalite-et-causes-de-deces/mortalite-generale-par-cause-de-deces