Mortalité infantile

1. Messages clés

En 2015, le taux de mortalité infantile était de 3,3 pour mille naissances vivantes, ce qui est proche du taux moyen de l'UE-15.
La mortalité infantile a fortement diminué au cours des vingt dernières années en Belgique. Les taux et tendances actuels sont similaires dans les trois régions.

2. Contexte

La mortalité infantile représente la mortalité des enfants de moins d'un an. Elle reflète à la fois les conséquences des événements périnataux et la mortalité survenant après la période périnatale, qui est souvent évitable. Elle est fortement corrélée au niveau de développement du pays, à la qualité des soins médicaux, aux services de prévention et de promotion de la santé.

D’importantes fluctuations des taux annuels sont observées au niveau régional, en raison du faible nombre de décès infantiles. Il est donc préférable d'effectuer des comparaisons des taux et des tendances par région en utilisant des taux lissés. Dans ce rapport, nous avons utilisé une moyenne mobile sur les 5 dernières années.

Les taux de mortalité infantile sont parfois publiés plus tôt par les organisations internationales qu'au niveau national, car elles ne publient que les taux nationaux et n'ont donc pas besoin de la répartition régionale des naissances et des décès.

3. Taux de mortalité infantile

Belgique

En 2015, le taux de mortalité infantile était de 3,3‰ naissances vivantes. Il n'y a pas de différence entre les sexes.

Tendances et différences régionales

Après lissage, les taux de mortalité infantile en 2015 étaient assez similaires en Flandre et en Wallonie (environ 3‰), et légèrement inférieurs à Bruxelles (même après lissage) ; ceci devrait être confirmé sur une période plus longue car les chiffres à Bruxelles sont très faibles.

La mortalité infantile a diminué de près de 40% entre 1998 et 2015 (les taux respectifs étaient de 5,5 ‰ et 3,3 ‰). Une forte baisse a été observée dans toutes les régions, mais elle a semblé légèrement plus lente en Flandre.

Entre 2002 et 2013, les taux de mortalité infantile étaient légèrement inférieurs en Wallonie qu'en Flandre, puis ils deviennent similaires. A Bruxelles, le taux était jusqu'en 2009 plus élevé que dans les autres régions, ensuite il a baissé plus rapidement.

  • Jaarlijks
  • Uitgemiddeld

Taux de mortalité infantile par region, 1998-2015
Source: Statbel, 1998-2015 [1]

Uitgemiddeld zuigelingensterftecijfer (5-jaar voortschrijdend gemiddelde) per regio, 2002-2015
Source: Eigen berekening op basis van Statbel, 1998-2015 [1]

Comparaisons internationales

En 2016, le taux de mortalité infantile en Belgique se situait au niveau du taux moyen de l'UE-15 (3,2‰).

Taux de mortalité infantile par pays, EU-15, 2016
Source: OECD Health Data, 2016 [2]

4. En savoir plus

Voir les métadonnés pour cet indicateur

Définities

EU-15
L’UE-15 (ou Union européenne des Quinze voire Europe des Quinze) correspond à l’ensemble des pays qui appartenaient à l’Union européenne entre 1995 et 2004 : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni et Suède. Nous comparons l'état de santé de la Belgique à celui de l'UE-15, car ces pays ont des conditions socio-économiques similaires.
Taux de mortalité infantile
Le taux de mortalité infantile est le nombre de décès d'enfants de moins d'un an pour 1000 naissances vivantes au cours de la même année.

Références

  1. Statbel, 1998-2015. https://statbel.fgov.be/fr/themes/population/mortalite-et-esperance-de-vie/mortalite-foeto-infantile
  2. OECD Health Data, 2016. http://stats.oecd.org/index.aspx?queryid=30116#