Consommation de tabac

1. Messages clés

En 2018 en Belgique, les fumeurs quotidiens représentaient 15% de la population, un taux plus bas que la moyenne de l’Europe des 15. Le taux de fumeurs quotidiens était plus élevé chez les hommes (18%) que chez les femmes (12%) et plus élevé en Wallonie (18%) qu’à Bruxelles (16%) et en Flandres (13%).
Le taux de fumeurs quotidiens a diminué de 40% entre 1997 et 2018.
En 2018 en Belgique, 4,1% de la population utilisaient régulièrement (au moins une fois par semaine) la cigarette électronique (e-cigarette), un taux plus haut que la moyenne de l’Europe des 15 (Eurobaromètre). Ce taux était plus élevé chez les hommes (5,5%) que chez les femmes (2,7%) et plus élevé en Flandres (4,4%) qu’en Wallonie (3,8%) et à Bruxelles (3,3%).
Moins de jeunes (15-24) fumaient quotidiennement en 2018 (11%) qu’en 2013 (17%) et 5,5% étaient des utilisateurs réguliers de e-cigarettes.
Les personnes porteuses d’un diplôme de l’enseignement secondaire inférieur sont 3 fois plus susceptibles de fumer quotidiennement que les personnes avec un diplôme de l’enseignement supérieur. Pour la cigarette électronique ce rapport est de 2,4.

2. Introduction

Le tabagisme est l’un des plus importants facteurs de risque pour la santé et est responsable de nombreux décès et maladies évitables. La consommation de tabac est la cause principale du cancer du poumon, joue un rôle dans le développement d’autres types de cancer et augmente le risque de maladies respiratoires et cardiovasculaires. Il est d’autant plus difficile d’arrêter la consommation de tabac que celle-ci a débuté à un jeune âge, une consommation précoce mènera donc a plus d’années d’exposition au tabac. Réduire la consommation de tabac est un objectif prioritaire des politiques de santé, et en particulier chez les jeunes. En 2016, la ministre de la santé a formulé l'objectif de diminuer le taux de fumeurs quotidiens à 17% en 2018 [1]

Ce rapport présente d’abord l’évolution des habitudes tabagiques : les fumeurs occasionnels, les fumeurs quotidiens et les gros fumeurs. Ensuite, le rapport se concentre sur les fumeurs quotidiens parce que cet indicateur a été choisi internationalement comme indicateur clé pour surveiller la consommation de tabac (OECD, Objectifs de développement durable).

Les cigarettes électroniques ont d’abord été développées comme moyen d’aide pour arrêter de fumer. Cependant, aujourd’hui, la gamme de produits s’est élargie, c’est devenu une mode et certains adolescents commencent à utiliser la cigarette électronique (« vapoter ») avant même de commencer à fumer du tabac. Il est encore trop tôt pour évaluer les effets à long terme sur la santé de cette pratique mais il est recommandé aux non-fumeurs de ne pas commencer à « vapoter ». De nouvelles questions ont été ajoutées dans l’enquête de santé belge de 2018 pour estimer le taux d’utilisation et le profil des utilisateurs. Ce rapport décrit l’indicateur ‘usage régulier d’une e-cigarette’, c’est-à-dire l’usage d’une e-cigarette au moins une fois par semaine.

3. Evolution des habitudes tabagiques

En 2018, 19% de la population de 15 ans et plus était fumeuse, répartie en 15% de fumeurs quotidiens (dont 4,7% de gros fumeurs, c.à.d. fumant plus de 20 cigarettes par jour) et 4% de fumeurs occasionnels. La tendance est encourageante avec une diminution de 40% de fumeurs quotidiens entre 1997 et 2018. De moins en moins de fumeurs sont des gros fumeurs, ils étaient 4,7% de la population en 2018, soit une diminution de 52% par rapport à 1997.

Type de fumeurs dans la population de 15 ans et plus, Belgique, 1997-2018
Source : Health Interview Survey, Sciensano [2]

4. Fumeurs quotidiens

Belgique

En 2018, plus d’hommes (18 %) que de femmes (12 %) fumaient quotidiennement. La prévalence de fumeurs quotidiens chez les hommes âgés de 25 à 64 ans est encore inquiétante, elle atteint plus de 20%. Chez les femmes, le pourcentage augmente avec l’âge jusqu’à 64 ans où il atteint près de 17%. Entre 15 et 44 ans, deux fois plus d’hommes sont des fumeurs quotidiens par rapport aux femmes. Entre 45 et 64, moins d’hommes et plus de femmes fument quotidiennement en comparaison avec les âges précédents. Aux âges plus élevés, la proportion de fumeurs quotidiens est plus basse, avec des proportions similaires dans les deux sexes. Cela est potentiellement dû à un effet de sélection avec, par exemple, les non-fumeurs survivant plus longtemps.

Proportion de fumeurs quotidiens dans la population âgée de 15 ans et plus, par groupe d’âge et sexe, Belgique, 2018
Source : Health Interview Survey, Sciensano [2]

Spécificités régionales

En 2018, le pourcentage de fumeurs quotidiens était plus élevé en Wallonie (18%) qu’à Bruxelles (16%) et en Flandres (13%).

Tendances

Depuis 1997, une réduction relative de 38 % chez les hommes et de 32% chez les femmes a été observée dans la proportion de fumeurs quotidiens.

Chez les jeunes (15-24), une diminution importante du nombre de fumeurs quotidiens (-35%) a été observée en 2018 par rapport à 2013. Chez les jeunes femmes, une augmentation a d’abord été observée en 2013, avec pour résultat un plus nombre de jeunes femmes fumeuses que de jeunes hommes en 2013 ; en 2018 cette tendance a été renversée et une diminution importante (-59%) du nombre de jeunes femmes fumeuses a été enregistrée.

Proportion de fumeurs quotidiens dans la population âgée de 15-24 ans par sexe, Belgique, 1997-2018
Source : Health Interview Survey, Sciensano [2]

La proportion de fumeurs quotidiens est en diminution dans toutes les régions et les sexes depuis 1997 ; la diminution a été plus forte chez les hommes en Flandres et chez les femmes à Bruxelles.

  • Hommes
  • Femmes

Prévalence de fumeurs quotidiens chez les hommes âgés de 15 ans et plus, par région, 1997-2018
Source: Calculé sur base de la Health Interview Survey, Sciensano [2]

Prévalence de fumeurs quotidiens chez les femmes âgées de 15 ans et plus, par région, 1997-2018
Source : Calculé sur base de la Health Interview Survey, Sciensano [2]

Disparités socio-économiques

Après ajustement pour l’âge, en 2018, la proportion la plus élevée de fumeurs quotidiens était observée parmi les personnes avec un niveau d’instruction secondaire inférieur, qui étaient 3.1 fois plus susceptibles de fumer quotidiennement que les personnes avec le niveau d’instruction le plus élevé, alors que les personnes avec le niveau d’instruction le plus bas était 2.3 fois plus susceptibles d’être fumeurs quotidiens que les personnes avec le niveau d’instruction le plus élevé.

La proportion de fumeurs quotidiens a diminué dans tous les niveaux d’instruction, excepté dans le niveau secondaire inférieur. A partir d’enquêtes transversales successives, il n’est pas possible de distinguer le rôle des changements d’habitudes tabagiques ou d’un effet de sélection des personnes non-fumeuses qui vivent plus longtemps.

Prévalence de fumeurs quotidiens par niveau d’éducation, Belgique, 1997-2018
Source : Calculé sur base de la Health Interview Survey, Sciensano [2]

Comparaison internationale

La prévalence de fumeurs quotidiens était plus basse en Belgique que la moyenne de l’UE-15 en 2018.

  • Hommes
  • Femmes

Prévalence de fumeurs quotidiens chez les hommes, par pays (EU-15), 2018 ou année la plus récente
Source : OECD Health Data [3]

Prévalence de fumeurs quotidiens chez les femmes, par pays (EU-15), 2018 ou année la plus récente
Source : OECD Health Data [3]

5. Usage régulier d’e-cigarette

Belgique

En 2018, la proportion d’utilisateurs de e-cigarette en Belgique (4.1 %) était plus élevée chez les hommes (5.5%) que chez les femmes (2.7%). La proportion est la plus élevée chez les jeunes hommes (15-34) et la plus basse chez les plus de 65 ans.

Proportion d’utilisateurs réguliers d’e-cigarette (au moins 1x/semaine) dans la population âgée de 15 ans et plus, par groupe d’âge et sexe, Belgique, 2018
Source : Health Interview Survey, Sciensano [2]

Spécificités régionales

La proportion d’utilisateurs réguliers de e-cigarette était plus élevée chez les hommes en Flandres (5.9 %) et en Wallonie (5.5 %) qu’à Bruxelles (3.5%). La proportion était plus élevée chez les femmes en Flandres (3.0 %) et à Bruxelles (2.9%) qu’en Wallonie (2.2%).

Proportion d’utilisateurs réguliers (au moins 1x/semaine) d’e-cigarette dans la population âgée de 15 ans et plus, par sexe et région, Belgique, 2018
Source : Calculé sur base de la Health Interview Survey, Sciensano [2]

Disparités socio-économiques

Les personnes avec un niveau d’instruction secondaire (supérieur ou inférieur) présentaient la plus forte proportion d’utilisateurs. Ils étaient 2.4 fois plus susceptibles d’être des utilisateurs réguliers de e-cigarette que les personnes avec un niveau d’instruction supérieur.

Proportion d’utilisateurs réguliers (au moins 1x/semaine) d’e-cigarette dans la population âgée de 15 ans et plus, par niveau d’éducation, Belgique, 2018
Source : Calculé sur base de la Health Interview Survey, Sciensano [2]

Comparaison internationale

Le baromètre européen 458 constitue la seule source d’information comparable sur l’utilisation de cigarettes électroniques au niveau européen. Cependant, les comparaisons doivent être interprétées avec précaution dû à l’échantillon réduit. En 2017, la Belgique avait une proportion plus élevée d’utilisateurs que la moyenne de l’Europe des 15.

Proportion d’utilisateurs de cigarettes électroniques ou d’appareils électroniques similaires, par pays (EU-15), 2017
Source : Eurobarometer 458 [4]

6. En savoir plus

Voir les métadonnées pour cet indicateur

HISIA: Interactive Analysis of the Belgian Health Interview Survey

Définitions

Cigarette électronique (e-cigarette)
Une cigarette électronique (e-cigarette), ou un appareil similaire comme une e-pipe/e-cigare/e-chicha, sont des petits appareils électroniques qui permettent de simuler l’acte de fumer mais ne brûle pas de tabac et produisent à la place de la vapeur de liquides. Ils peuvent contenir de la nicotine ou pas. Une définition semblable a été utilisée dans l’enquête de santé de 2018 et le baromètre européen 458.
Fumeurs actuels
Les fumeurs actuels sont les personnes qui fument actuellement, et comprennent les fumeurs quotidiens et occasionnels.
Gros fumeurs
Les gros fumeurs sont les personnes qui fument au moins 20 cigarettes par jour.
Prévalence de fumeurs quotidiens
La prévalence des fumeurs quotidiens est le pourcentage de la population âgée de 15 ans et plus qui fume tous les jours.
Taux ajusté pour l’âge
Vu que le comportement tabagique est fortement influence par l’âge, les comparaisons entre régions et niveau d’éducation doivent être standardisées par âge pour avoir une structure par âge similaire.
UE-15
L’UE-15 (ou Union européenne des Quinze voire Europe des Quinze) correspond à l’ensemble des pays qui appartenaient à l’Union européenne entre 1995 et 2004 : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni et Suède. Nous comparons l'état de santé de la Belgique à celui de l'UE-15, car ces pays ont des conditions socio-économiques similaires.

Références

  1. Plan de lutte contre le tabagisme, ministère fédéral belge de la santé, 2016. http://www.maggiedeblock.be/2016/04/09/anti-rook-beleidsplan-met-rookverbod-in-wagen-met-kinderen-en-accijnsverhoging/
  2. Health Interview Survey, Sciensano, 1997-2018. https://his.wiv-isp.be/SitePages/Reports.aspx
  3. OECD Health Data, 2018 ou année la plus proche. http://stats.oecd.org/
  4. Baromètre européen 458: Attitudes des Européens envers le tabac et les cigarettes électroniques, 2017. https://data.europa.eu/euodp/en/data/dataset/S2146_87_1_458_ENG