Statut pondéral

1. Messages clés

  • La surcharge pondérale est un problème de santé publique important en Belgique comme dans la plupart des pays industrialisés.
  • En 2018, près de la moitié de la population adulte âgée de plus de 18 ans (49%) était en surpoids (IMC ≥ 25) et 16% était obèse (IMC ≥ 30) d’après la taille et le poids auto-rapportés dans l’enquête de santé par interview belge.
  • Les mesures objectives de taille et de poids de l’enquête de santé par examen révèlent des résultats encore plus alarmants, avec plus de 55% de la population adulte en surpoids et 21% obèse.
  • Les prévalences de surpoids et d’obésité sont plus élevées en Wallonie que dans les autres régions.
  • Après une croissance régulière depuis 1997, la prévalence du surpoids est restée stable chez les hommes entre 2013 en 2018 mais a légèrement augmenté chez les femmes. La prévalence de l’obésité a augmenté chez les hommes mais est restée stable chez les femmes entre 2013 et 2018.
  • Le surpoids tout comme l’obésité est fortement lié au statut socio-économique, une prévalence plus élevée est observée chez les personnes avec un niveau d’éducation plus bas.
  • En 2018 chez les adolescents, la prévalence du surpoids (incluant l’obésité) était de 15,5% chez les garçons et 14,5% chez les filles.

2. Introduction

Le surpoids et l’obésité sont définis comme une accumulation excessive de masse graisseuse qui favorise le développement de maladies chroniques (diabète de type 2, maladies cardiovasculaires, cancers). L’Indice de Masse Corporelle (IMC), calculé comme le poids divisé par la taille au carré, est un outil simple qui permet de classifier le statut pondéral dans des grandes catégories : en sous-poids, poids normal, surpoids et obésité. Chez les adultes, l’obésité est définie comme un IMC ≥ 30. Une personne est considérée en surpoids si elle a un IMC ≥ 25, une définition qui inclue les personnes en surpoids non obèse tout comme les personnes obèses. Il faut noter qu’un même terme (surpoids) est parfois utilisé pour désigner les personnes en surpoids non obèse (IMC entre 25 et 29.9). Pour éviter les confusions, dans ce rapport, il sera toujours mentionné si le surpoids inclut ou non l’obésité. Chez les enfants et les adolescents, les seuils des catégories d’IMC sont spécifiques pour l’âge et le sexe, on utilise ici les seuils recommandés par la International Obesity Task Force (IOTF) [1].

L’IMC est calculé soit à partir du poids et de la taille auto-rapportés comme dans l’enquête de santé belge [2] (HIS, Health Interview Survey) et l’enquête sur les comportements, bien-être et santé des élèves [3,4] (HBSC, Health Behavior in School-aged Children survey) ; soit sur base du poids et de la taille mesurés comme dans l’enquête de santé par examen [5] (HES, Health Examination Survey) et dans l’enquête de consommation alimentaire (FCS, Food Consumption Survey). La HES est un sous-échantillon de la HIS ; pour 1184 participants à la HIS une seconde visite a été réalisée par une infirmière qui a pris des mesures physiques et a collecté des échantillons biologiques. Les données auto-rapportées conduisent à une sous-estimation de la vraie prévalence du surpoids et de l’obésité. Les personnes ne sont pas au courant de leur poids et taille exacts et elles tendent à surestimer leur taille et sous-estimer leur poids.

Les résultats pour la population adulte âgée de 18 ans et plus sont présentés d’abord. Les prévalences du surpoids et de l’obésité auto-rapportés sont basés sur les données des HIS 1997 à 2018 tandis que les prévalences mesurées sont basées sur la HES 2018. Les résultats pour les adolescents sont basés sur les enquêtes HBSC réalisées dans les communautés française et flamande. Nous avons calculé une moyenne belge à partir des résultats par communauté. Les comparaisons internationales et les analyses par niveau socio-économiques proviennent des rapports internationaux publié par l’organisation mondiale de la santé, les données pour 2018 ne sont donc pas encore disponibles.

3. Surpoids et obésité chez les adultes

Situation en 2018

Belgique

Selon les résultats de la HIS, sur base des données auto-rapportées du poids et de la taille, la prévalence du surpoids (incluant l’obésité) était de 49% et la prévalence de l’obésité était de 16% en 2018. Plus d’hommes (55%) que de femmes (43%) étaient en surpoids (incl. l’obésité) et plus d’hommes (17%) que de femmes (15%) étaient obèses (toutefois cette dernière différence n’est pas significative).

Selon les résultats de la HES, les prévalences de surpoids (incl. l’obésité) (55%) et d’obésité (21%) basées sur des mesures objectives de poids et de taille étaient plus élevées que celles basées sur les données auto-rapportées. La prévalence du surpoids (incl. l’obésité) était plus élevée chez les hommes (59%) que chez les femmes (52%) comme pour les données auto-rapportées ; la prévalence de l’obésité était plus élevée chez femmes (20% chez les hommes contre 23% chez les femmes), mais cette différence n’est pas statistiquement significative.

Prévalence du surpoids et de l’obésité dans la population adulte âgée de 18 ans et plus, données auto-rapportées et mesurées, par sexe, 2018
Source: Health Interview Survey, Sciensano [2] et Health Examination Survey, Sciensano [5]

La prévalence du surpoids (incl. l’obésité) auto-rapportée augmente avec l’âge jusqu’au groupe d’âge 65-74 ans où elle atteint un pic chez les hommes (68%) comme chez les femmes (56%) ; ensuite, la prévalence diminue chez les personnes de plus 75 ans dans les 2 sexes. L’augmentation commence plus tôt chez les hommes (25-34 ans) que chez les femmes (35-44 ans).

L’obésité auto-rapportée suit le même schéma par âge que le surpoids et atteint son niveau maximal chez les 65-74 ans chez les hommes (26%) et chez les femmes (20%).

  • Hommes
  • Femmes

Prévalence auto-rapportée du surpoids et de l’obésité par groupe d’âge chez les hommes, Belgique, 2018
Source: Health Interview Survey, Sciensano [2]

Prévalence auto-rapportée du surpoids et de l’obésité par groupe d’âge chez les femmes, Belgique, 2018
Source: Health Interview Survey, Sciensano [2]

Spécificités régionales

Les prévalences de surpoids et d’obésité sont plus élevées en Wallonie que dans les autres régions dans toutes les vagues de la HIS et chez les 2 sexes.

Tendances 

Au niveau belge, la prévalence du surpoids (incl. l’obésité) a continuellement augmenté si on considère les deux sexes ensemble. Depuis 2013, la prévalence est restée stable chez les hommes et a augmenté chez les femmes. La prévalence de l’obésité a lentement et continuellement augmenté dans toutes les vagues de la HIS, avec une plus forte augmentation entre 2013 et 2018.

Spécificités régionales

Au niveau régional, la prévalence du surpoids et de l’obésité a toujours été plus élevée en Wallonie que dans les autres régions. Chez les hommes, les tendances du surpoids et de l’obésité étaient similaires dans les trois régions ; chez les femmes, une stabilisation du surpoids et de l’obésité a été observé en Flandres.

  • Hommes
  • Femmes

Prévalence ajustée pour l’âge du surpoids et de l’obésité chez les hommes, par région, Belgique, 1997-2018
Source: Calculé sur base de Health Interview Survey, Sciensano [2]

Prévalence ajustée pour l’âge du surpoids et de l’obésité chez les femmes, par région, Belgique, 1997-2018
Source: Calculé sur base de Health Interview Survey, Sciensano [2]

Disparités socio-économiques

Le surpoids et plus encore l’obésité sont associés au niveau d’instruction. Le groupe le moins instruits (61%) a une prévalence du surpoids (incl. obésité) 1,5 fois plus élevée que le groupe le plus instruits (41%) après ajustement pour l’âge. Il y avait 2 fois plus de personne obèses chez les moins instruits (23%) que chez les plus instruits (12%).

Prévalence ajustée pour l’âge du surpoids et de l’obésité chez les personnes âgées de 18 ans et plus, par niveau d’instruction, Belgique, 2018
Source: Calculé sur base de Health Interview Survey, Sciensano [2]

Comparaisons internationales

En 2018, la prévalence du surpoids (incl. l’obésité) auto-rapportée chez les hommes était plus basse en Belgique (55%) que la moyenne des pays de l’Europe des 15 (UE-15) (58%). Les femmes en Belgique (43%) étaient au même niveau que la moyenne de l'UE-15 en 2018 (44%).

  • Hommes
  • Femmes

Prévalence du surpoids (incl. l’obésité) chez les hommes âgés de 18 ans et plus, par pays de résidence (UE-15), 2018 ou année la plus proche
Source: OECD Health statistics [6]

Prévalence du surpoids (incl. l’obésité) chez les femmes âgés de 18 ans et plus, par pays de résidence (UE-15), 2018 ou année la plus proche
Source: OECD Health statistics [6]

4. Surpoids et obésité chez les adolescents

Situation en 2018

En 2018, d’après la moyenne des 2 enquêtes HBSC 2018, la prévalence du surpoids (incl. l’obésité) chez les adolescents est autour de 15%. Elle est plus élevée chez les garçons (15,5%) que chez les filles (14,5%), et chez les plus âgés que chez les plus jeunes (la signification statistique est inconnue). La prévalence la plus basse (autour de 13%) est observée chez les jeunes filles (11-14 ans) tandis que les prévalences les plus élevées (autour de 16%) sont observées chez les garçons âgés de 15-16 ans et les filles âgées de 17-18 ans. La prévalence de l’obésité chez les adolescents est de 4% chez les garçons et 3.6% chez les filles et varie peu par âge.

  • Garçons
  • Filles

Prévalence du surpoids et de l’obésité chez les garçons adolescents, par groupe d’âge, Belgique, 2018
Source: Calculs des auteurs, moyenne belge non pondérée basée sur les enquêtes HBSC [3,4] (seuils IOTF [1])

Prévalence du surpoids et de l’obésité chez les filles adolescents, par groupe d’âge, Belgique, 2018
Source: Calculs des auteurs, moyenne belge non pondérée basée sur les enquêtes HBSC [3,4] (seuils IOTF [1])

Tendances et spécificités communautaires

En 2018, la prévalence du surpoids (incl. l’obésité) chez les adolescents de 15 ans était un peu plus élevée dans la communauté française que dans la communauté flamande ; ceci s’observe seulement chez les garçons, qui présentent un taux de surpoids de 19% et 14,8% respectivement en communauté française et flamande (la significativité statistique est inconnue). Par contre les taux de surpoids chez les filles sont semblables dans les deux communautés.

La prévalence a augmenté entre 2006 et 2014 dans chaque communauté et pour les deux sexes. Entre 2014 et 2018, chez les garçons, la prévalence a diminué dans la communauté flamande alors qu’elle a continué à augmenter en communauté française. Chez les filles, la prévalence de surpoids a augmenté de la même manière dans les deux communautés.

Les tendances de la prévalence de l’obésité ne sont pas disponibles pour le moment.

  • Garçons
  • Filles

Prévalence du surpoids (incl. l’obésité) chez les garçons de 15 ans, par communauté, 2006-2018
Source: HBSC [3-4,7-9] (seuils IOTF [1])

Prévalence du surpoids (incl. l’obésité) chez les filles de 15 ans, par communauté, 2006-2018
Source: HBSC [3-4,7-9] (seuils IOTF [1])

Disparités socio-économiques

Selon le rapport HBSC, le surpoids (incluant l'obésité) est associé à une faible aisance familiale pour les deux sexes. Dans la communauté flamande, les garçons et les filles du groupe socio-économique le plus bas étaient 1,8 fois plus susceptibles d'être en surpoids que les garçons et les filles du groupe socio-économique le plus élevé. Dans la communauté française, les garçons et les filles du groupe socio-économique le plus bas étaient respectivement 2 fois et 3 fois plus susceptibles d'être en surpoids que les garçons et les filles du groupe socio-économique supérieur. Les groupes à faible et à fort revenu sont définis comme les revenus les 20 % les plus faibles et les 20 % les plus élevés dans chaque région.

Prévalence ajustée pour l’âge du surpoids (incluant l'obésité) chez les adolescents, par sexe, communauté et niveau de revenus du ménage, Belgique, 2018
Source: Rapport international HBSC [10]

Comparaisons internationales

Sur base des résultats de 2014, la Belgique se classe assez favorablement parmi les pays européens en ce qui concerne le surpoids chez les adolescents, avec une prévalence du surpoids de 16% contre 18% pour la moyenne de l'UE-15 chez les garçons. La prévalence de la surcharge pondérale est similaire à la moyenne européenne (12%) chez les filles.

  • Garçons
  • Filles

Prévalence du surpoids (incluant l’obésité) parmi les garçons adolescents âgés de 15 ans, par pays (UE-15), 2014
Source: OECD Health at a Glance [11]

Prévalence du surpoids (incluant l’obésité) parmi les filles adolescentes âgées de 15 ans, par pays (UE-15), 2014
Source: OECD Health at a Glance [11]

5. En savoir plus

Voir les métadonnées pour cet indicateur

HISIA: Interactive Analysis of the Belgian Health Interview Survey

Health-Behaviour in School-aged Children (HBSC) survey - Fédération Wallonie-Bruxelles

Health-Behaviour in School-aged Children (HBSC) survey - Communauté flamande 

Définitions

Indice de Masse Corporelle
L’indice de masse corporelle est une mesure du poids d’une personne en relation avec à sa taille qui est raisonnable bien liée à la masse graisseuse. Cet indice est calculé comme le poids d’une personne (en kilogrammes) divisé par le carré de sa taille (en mètres).
Catégories d'IMC
Chez les adultes:
• Sous-poids : est défini comme un IMC plus bas que 18,5.
• Poids normal : est défini comme un IMC entre 18,5 et 24,9. 
• Surpoids : est défini comme un IMC entre 25,0 et 29,9. On se réfère souvent au surpoids comme incluant l’obésité c’est-à-dire avec un IMC ≥ 25. 
• Obésité : est défini comme un IMC ≥ 30.
Chez les enfants et les adolescents, les seuils pour définir les catégories d’IMC sont spécifiques par âge et sexe.
UE-15
L’UE-15 (ou Union européenne des Quinze voire Europe des Quinze) correspond à l’ensemble des pays qui appartenaient à l’Union européenne entre 1995 et 2004 : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni et Suède. Nous comparons l'état de santé de la Belgique à celui de l'UE-15, car ces pays ont des conditions socio-économiques similaires.

Références

  1. International Obesity Task Force. https://www.worldobesity.org/about/about-obesity/obesity-classification
  2. Health Interview Survey, Sciensano, 2018. https://his.wiv-isp.be/fr/Documents%20partages/NS_FR_2018.pdf
  3. HBSC Fédération Wallonie-Bruxelles, ULB, 2018. http://sipes.ulb.ac.be/
  4. HBSC Communauté flamande, UGent, 2018. http://www.jongeren-en-gezondheid.ugent.be/
  5. Health Examination Survey, Sciensano, 2018. https://his.wiv-isp.be/fr/Documents%20partages/HES_FR_2018.pdf
  6. OECD Health statistics. http://stats.oecd.org/
  7. Inchley J et al. eds. Growing up unequal: gender and socioeconomic differences in young people's health and well-being. Health Behaviour in School-aged Children (HBSC) study: international report from the 2013/2014 survey. Copenhagen, WHO Regional Office for Europe, 2016 (Health Policy for Children and Adolescents, No. 7). http://www.euro.who.int/__data/assets/pdf_file/0003/303438/HSBC-No.7-Growing-up-unequal-Full-Report.pdf?ua=1
  8. Currie C et al. eds. Social determinants of health and well-being among young people. Health Behaviour in School-aged Children (HBSC) study: international report from the 2009/2010 survey. Copenhagen, WHO Regional Office for Europe, 2012 (Health Policy for Children and Adolescents, No. 6). http://www.euro.who.int/__data/assets/pdf_file/0003/163857/Social-determinants-of-health-and-well-being-among-young-people.pdf?ua=1
  9. Currie C, Nic Gabhainn S, Godeau E, Roberts C, Smith R, Currie D, Pickett W, Richter M, Morgan A & Barnekow V (eds.) (2008). Inequalities in young people's health: HBSC international report from the 2005/06 Survey. Health Policy for Children and Adolescents, No. 5, WHO Regional Office for Europe, Copenhagen, Denmark. http://www.euro.who.int/__data/assets/pdf_file/0005/53852/E91416.pdf?ua=1
  10. Inchley J, Currie D, Budisavljevic S, Torsheim T, Jastad A, Cosma A. Spotlight on adolescent health and well-being. Findings from the 2017/2018 Health Behaviour in School-aged Children (HBSC) survey in Europe and Canada. International report. Volume 2. Key data [Internet]. Copenhagen: WHO Regional Office for Europe; 2020 [cited 2020 Jun 15]. Available from: https://www.euro.who.int/en/health-topics/Life-stages/child-and-adolescent-health/health-behaviour-in-school-aged-children-hbsc/publications/2020/spotlight-on-adolescent-health-and-well-being.-findings-from-the-20172018-health-behaviour-in-school-aged-children-hbsc-survey-in-europe-and-canada.-international-report.-volume-2.-key-data
  11. OECD Health at a Glance 2017. http://www.oecd.org/health/health-systems/health-at-a-glance-19991312.htm