Espérance de vie

1. Messages clés

En 2020, l'espérance de vie à la naissance était de 80,8 ans. En raison du COVID-19, l'espérance de vie à la naissance a diminué d'un an, puisqu'elle était de 81,8 ans en 2019.
L'espérance de vie est plus élevée chez les femmes (83,1 ans en 2020) que chez les hommes (78,5 ans en 2020).
Des disparités régionales sont observées en matière d'espérance de vie. La Flandre a l'espérance de vie la plus élevée (82,0 ans en 2020), suivie de Bruxelles (79,6 ans en 2020) et de la Wallonie (79,0 ans en 2020).
Un gradient socio-économique important est également observé, avec une meilleure espérance de vie pour les personnes ayant un niveau socio-économique plus élevé que pour celles ayant un niveau socio-économique plus faible.

2. Introduction

L’espérance de vie (EV) à un âge donné est le nombre d’années qu’une personne de cet âge peut espérer vivre, en moyenne, sur base des conditions de mortalité actuelles. L'espérance de vie est le plus souvent mesurée à la naissance (longévité) et représente un bon indicateur du niveau de santé d'une population donnée, toutes générations confondues.

Cependant, en cas de crise sanitaire temporaire ayant un impact sur la mortalité, comme la pandémie actuelle de COVID-19, l'espérance de vie présente des limites importantes. En effet, il est probable qu'avec la disparition de la pandémie, les conditions de mortalité seront très différentes dans un futur proche de celles observées en 2020. L'espérance de vie en 2020 doit donc être interprétée à la lumière de la pandémie COVID-19.

L’espérance de vie est présentée dans ce rapport par sexe, par région et par niveau socio-économique.

L'espérance de vie par niveau socio-économique présentée ici provient d'analyses récentes effectuées par l'institut démographique de l'UCLouvain pour les années 2019 et 2020 [1]. Les groupes socio-économiques sont construits à partir d'un indicateur composite qui prend en compte pour chaque individu le niveau d'instruction, la catégorie socioprofessionnelle, les conditions de logement et le revenu du ménage. Chaque individu obtient un score dontles quartiles définissent quatre groupes socio-économiques : défavorisé, intermédiaire bas, intermédiaire haut et favorisé. Un cinquième groupe, appelé « indéterminés », est constitué des individus pour lesquelles l'information manquait pour au moins deux des quatre dimensions. Les Bruxellois et les populations d'origine africaine sont surreprésentés dans ce groupe.

3. Espérance de vie

Belgique

En 2019, l'espérance de vie à la naissance était de 81,8 ans en Belgique. Ce chiffre a augmenté continuellement depuis des décennies, excepté en 2012 et en 2015 ou l’on a observé de légères baisses. Le Belge a gagné 4 années d’espérance de vie depuis 2000

En 2019, l’espérance de vie était de 4,4 ans plus élevée chez les femmes (84,0 ans) que chez les hommes (79,6 ans). L’EV a augmenté plus rapidement chez les hommes que chez les femmes. Entre 2000 et 2019, l’EV a augmenté de 5 ans chez les hommes et de 3,1 ans chez les femmes, réduisant ainsi l'écart entre les sexes. Après une stagnation de 3 ans chez les femmes (2016-2018), l’EV a nettement augmenté en 2019, tant chez les hommes (+0,4 an) que chez les femmes (+0,3 an).

En 2020, en raison de la surmortalité causée par la COVID-19, l'espérance de vie a diminué de 1 an, passant à 80,8 ans. L'EV 2020 était de 4,5 ans plus élevée chez les femmes (83,1 ans) que chez les hommes (78,6 ans).

Espérance de vie à la naissance par sexe, Belgique, 2000-2020
Source : Statbel [2]

La diminution de l'espérance de vie entre 2019 et 2020 est principalement due à la contribution des personnes âgées de 60 ans et plus. Chez les hommes, c'est le groupe des 60-79 ans qui a le plus contribué à la baisse d'un an de l’espérance de vie (-0,55 an). Chez les femmes, le groupe d'âge des 80 ans et plus a été le principal contributeur à la baisse de l'espérance de vie (-0,59 an sur les 0,9 an au total).

Contribution en années des différents groupes d'âge à la baisse de l'espérance de vie à la naissance entre 2019 et 2020.
Source : Bourguignon et al.[1]

Tendances et disparités régionales

En 2019, l'espérance de vie à la naissance était la plus élevée en Flandre (82,7 ans), intermédiaire à Bruxelles (81,6 ans) et la plus basse en Wallonie (80,3 ans). Pendant la période 2000-2019, l’EV a augmenté dans les 3 régions. Cependant, l’écart entre la Flandre et les autres régions augmente, passant de 2 à 2,4 ans pour la différence entre la Flandre et la Wallonie et de 0,5 à 1,1 an pour la différence entre la Flandre et Bruxelles.

Les différences régionales dans l’EV à la naissance sont plus élevées chez les hommes que chez les femmes. En 2019, chez les hommes, l’EV en Flandre était de 2,9 ans plus élevée qu’en Wallonie et 1,6 ans plus élevée qu’à Bruxelles. Chez les femmes, l’EV en Flandre était de 1.9 ans plus élevée qu’en Wallonie et 0,9 an plus élevée qu’à Bruxelles.

Pendant la période 2000-2019, les gains d’EV ont été plus larges chez les hommes que chez les femmes dans les 3 régions : les hommes ont gagné 5,1 ans, 4,4 ans, et 4,8 ans en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie respectivement et les femmes ont gagné 3,3 ans, 2,9 ans et 2,7 ans.

En 2020, l’EV a diminuée dans toutes les régions et pour les deux sexes. Elle était toujours plus élevée en Flandre (82,0 ans) qu'à Bruxelles (79,6 ans) et en Wallonie (79 ans). La diminution était plus importante à Bruxelles (-2 ans) et en Wallonie (-1,3 an) et qu'en Flandre (-0,7 an).

  • Hommes
  • Femmes

Espérance de vie à la naissance des hommes, Belgique et régions, 2000-2020
Source : Statbel [1]

Espérance de vie à la naissance des femmes, Belgique et régions, 2000-2020
Source : Statbel [1]

Disparité socio-économiques

En 2019, un gradient d'espérance de vie important a été observé rentre les groupes socio-économiques. Les écarts entre les quartiles favorisés et défavorisés atteignaient 8,9 ans chez les hommes et 6,0 ans chez les femmes. En 2020, l'espérance de vie a diminué dans tous les groupes pour les deux sexes, avec une diminution plus faible dans le groupe favorisé, augmentant encore les écarts socio-économiques à 9,3 ans chez les hommes et 6,3 ans chez les femmes. Au cours des deux années, le groupe indéterminé présentait l'EV la plus faible, et en 2020, la baisse de l'EV était a été la plus forte dans ce groupe.

  • Hommes
  • Femmes

Espérance de vie à la naissance par groupes socio-économiques, hommes, 2019-2020
Source : Bourguignon et al.[1]

Espérance de vie à la naissance par groupes socio-économiques, femmes, 2019-2020
Source : Bourguignon et al.[1]

Comparaisons internationales

L'espérance de vie à la naissance en Belgique est légérement plus basse que la moyenne de l’Europe des 15, pour les hommes comme pour les femmes. La Belgique occupe la 8ème position chez les hommes et la 9ème position chez les femmes parmi les pays de l’EU-15. De plus, la différence entre l’espérance de vie en Belgique et celle des pays européens avec l’EV la plus élevée atteint 1,7 ans chez les hommes (par rapport à la Suède) et 2,4 ans chez les femmes (par rapport à l’Espagne).

  • Hommes
  • Femmes

Espérance de vie à la naissance des hommes, par pays, UE-15, 2019
Source : OECD Health Data [3]

Espérance de vie à la naissance des femmes, par pays, UE-15, 2019
Source : OECD Health Data [3]

4. En savoir plus

Voir les métadonnées pour cet indicateur

SPMA: Standardized Procedures for Mortality Analysis in Belgium

Définitions

UE-15
L’UE-15 (ou Union européenne des Quinze voire Europe des Quinze) correspond à l’ensemble des pays qui appartenaient à l’Union européenne entre 1995 et 2004 : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni et Suède. Nous comparons l'état de santé de la Belgique à celui de l'UE-15, car ces pays ont des conditions socio-économiques similaires.
Espérance de vie à la naissance
L'espérance de vie à la naissance est le nombre moyen d'années qu'un nouveau-né peut espérer vivre, si les taux de mortalité actuels restent inchangés dans les années à venir.

Références

  1.  Bourguignon M, Damiens J, Doignon Y, Eggerickx T, Fontaine S, Lusyne P, et al. Variations spatiales et sociodémographiques de mortalité de 2020-2021 en Belgique. L’effet de la pandémie Covid-19, Document de travail 27. Louvain-la-Neuve: Centre de recherche en démographie; 2021. https://cdn.uclouvain.be/groups/cms-editors-demo/isa/DT272s1NV.pdf
  2.  Statbel, 2000-2020. http://statbel.fgov.be/fr/statistiques/chiffres/population/deces_mort_esp_vie/tables/
  3. OECD Health Data. https://stats.oecd.org/