Mortalité générale

1. Messages clés

Le nombre de décès en Belgique a légèrement augmenté au cours de la dernière décennie. Il y a eu un peu moins de 109 000 décès en 2019. En 2020, le nombre de décès en Belgique a atteint un pic de plus de 127 000 décès.
Le taux brut de mortalité est resté assez stable de 2000 à 2019. Après ajustement pour l’âge, le taux de mortalité a diminué de 25 % entre 2000 et 2019. Cela reflète le vieillissement de la population mais aussi l’augmentation de l'âge au décès.
Cependant, en 2020, les taux de mortalité bruts et ajustés pour l’âge ont tous deux connu une augmentation importante liée à l'épidémie de COVID-19. La mortalité toutes causes confondues ajustée pour l’âge est 1,5 fois plus élevée chez les hommes que chez les femmes et cet écart se réduit.
Des disparités géographiques sont observées, avec des taux de mortalité ajustés pour l’âge plus faibles dans la région flamande. La mortalité diminue au fil du temps dans les trois régions, mais les disparités régionales persistent.

2. Introduction

La mortalité est un indicateur traditionnel utilisé en santé, bien que celle-ci reflète plutôt un état de « non-santé ». Bien que les évènements mesurés soient irréversibles, l’analyse de la mortalité est une source d’information essentielle pour l’orientation de la santé publique. Elle fournit des informations sur l’importance des problèmes de santé sévères, leur évolution au cours du temps et un aperçu de leurs déterminants (par exemple, la sécurité routière et la consommation de tabac). C’est également un indicateur de santé qui a une longue tradition et qui a généralement été mesuré avec une meilleure validité que les indicateurs de morbidité. En effet, la mort est un événement clair et incontestable qui a été mesuré systématiquement dans les statistiques d’enregistrements de l’état civil de la plupart des pays depuis plus d’un siècle.

Le taux brut de mortalité représente le nombre de décès dans une année divisé par la population sous étude. Cet indicateur n’est cependant pas bien adapté pour la surveillance de santé parce que la mortalité est fortement liée à l’âge. Par conséquent, les populations vieillissantes font face à une augmentation de leurs taux bruts de mortalité, même si leur état de santé s’améliore.

C’est pourquoi, la comparaison d’indicateurs de mortalité entre différentes populations ou différentes années devrait toujours utiliser des mesures ajustées pour les différences dans la composition par âge des groupes. Dans ce rapport, les taux de mortalité ajustés pour l’âge sont utilisés, en prenant comme référence la population standard européenne de 2010 [1].

Deux bases de données sont utilisées ici. Premièrement, les données de mortalité de 2000 à 2017 sont calculées à partir de la base de données nationale des causes de décès 2017 de Statbel. Ensuite, les taux pour 2018 à 2020 ont été calculés sur la base des données en libre accès de Statbel [2].

Sur cette page, nous décrivons la mortalité toutes causes confondues. La mortalité par causes spécifiques est décrite sur la page sur la mortalité par cause.

3. Nombre de décès par jour

En 2020, des pics de mortalité ont été observés de mars à avril, et de fin octobre à la fin de l'année, ces pics s'expliquent par l'épidémie de COVID-19. Un pic supplémentaire a été observé pendant l'été en août, il peut être causé par des températures plus élevées. Un pic de mortalité dû à la canicule est également observable en 2019.

Nombre quotidien de décès, Belgique, 2015-2020
Source: calculé par Sciensano sur base de données de Statbel

4. Taux de mortalité

Belgique

Le taux brut de mortalité en 2019 était de 949 pour 100 000 habitants, et est assez similaire pour les deux sexes : 942 chez les hommes et 955 chez les femmes. Cependant, après ajustement pour l’âge, on observe en 2019 un taux de mortalité supérieur de 42 % chez les hommes (1099 pour 100 000) par rapport aux femmes (773 pour 100 000).

En 2020, le taux brut de mortalité a bondi à 1090 en raison de l'épidémie de COVID-19 et était assez semblable pour les deux sexes, soit 1084 chez les hommes et 1096 chez les femmes. Après ajustement pour l’âge, on observe un taux de mortalité 44 % plus élevé chez les hommes (1271 pour 100 000) que chez les femmes (880 pour 100 000) en 2020.

Au cours des deux dernières décennies, le taux de mortalité ajusté pour l’âge a diminué jusqu'en 2019 ; une diminution de 31 % chez les hommes et de 22 % chez les femmes est observée entre 2000 et 2019. En 2020, il a augmenté en raison de l'épidémie de COVID-19 et a atteint 1051 pour 100 000 (soit une augmentation de 16 % chez les hommes et de 14 % chez les femmes par rapport à 2019), ceci équivaut aux taux de mortalité le plus élevé depuis 2008.

  • Taux brut de mortalité
  • Taux de mortalité ajusté

Taux brut de mortalité (pour 100,000) chez les hommes et chez les femmes, Belgique, 2000-2020
Source: calculé par Sciensano sur base de données de Statbel

Taux de mortalité ajusté pour l’âge* (par 100,000) chez les hommes et les femmes, Belgique, 2000-2020
Source: calculé par Sciensano sur base de données de Statbel
(*) avec la population standard européenne 2010 comme référence

Spécificités régionales

Chez les hommes en 2019, le taux de mortalité ajusté pour l’âge était 25 % plus élevé en Wallonie et 15 % plus élevé à Bruxelles par rapport à la Flandres ; chez les femmes, il était supérieur de 20 % et 8 % respectivement en Wallonie et à Bruxelles par rapport à la Flandres.

Au cours de l'année 2020, les écarts régionaux de mortalité ont augmenté. Chez les hommes, le taux de mortalité ajusté pour l’âge était 33 % plus élevé en Wallonie et 28 % plus élevé à Bruxelles qu'en Flandre. Chez les femmes, le taux de mortalité était 31 % et 22 % plus élevé en Wallonie et à Bruxelles qu'en Flandre. Les taux de mortalité COVID-19 observés dans le cadre de la surveillance épidémiologique ont montré que les taux de mortalité spécifiques au COVID-19 étaient plus élevés en Wallonie et à Bruxelles, ce qui peut expliquer l'augmentation des différentiels régionaux de mortalité toutes causes confondues.

  • Hommes
  • Femmes

Taux de mortalité ajusté pour l’âge* (par 100,000) chez les hommes, Belgique, 2000–2020
Source: calculé par Sciensano sur base de données de Statbel

Taux de mortalité ajusté pour l’âge* (par 100,000) chez les femmes, Belgique, 2000–2020
Source: calculé par Sciensano sur base de données de Statbel
(*) avec la population standard européenne 2010 comme référence

5. En savoir plus

Voir les métadonnées pour cet indicateur

Statbel: Mortalité générale

Statbel: Données en libre accès 

Standardized Procedure for Mortality Analysis, SPMA

Définitions

Taux brut de mortalité
Le taux brut de mortalité est le nombre de décès enregistré dans un pays divisé par la population correspondante.
Taux de mortalité ajusté pour l’âge
L’ajustement pour l’âge est une moyenne pondérée des taux de mortalité par âge pour éliminer les variations due aux différences dans la structure par âge de différentes populations.

Références

  1. Pace M, Giampaolo L, Glickman M, Zupanic T. Revision of the European Standard Population Report of Eurostat's Task Force. Luxembourg; 2013.
  2. Statbel. Nombre de décès par jour, sexe, âge, région, province et arrondissement. https://statbel.fgov.be/fr/open-data/nombre-de-deces-par-jour-sexe-arrondissement-age