Espérance de vie en bonne santé

1. Messages clés

En 2016, en Belgique, à l’âge de 65 ans, les hommes peuvent espérer vivre 10,3 ans sans incapacité, et les femmes 11,4 ans (indicateur « Espérance de vie sans incapacité » à 65 ans, ou « EVSI65 »). Entre 2004 et 2016, l’espérance de vie sans incapacité à 65 ans a augmenté d'1,5 ans chez les hommes et de 2,7 ans chez les femmes.
Il y a des différences régionales en termes de EVSI65, qui est la plus élevée en Flandres, intermédiaire à Bruxelles et plus basse en Wallonie.
L'espérance de vie sans incapacité par niveau d'éducation présente un gradient socio-économique important : elle augmente fortement avec le niveau d'éducation.
L’EVSI65 chez les hommes belges se situe dans la moyenne de l'UE-15, tandis que chez les femmes belges elle est supérieure à la moyenne de l'UE-15.

2. Introduction

Les indicateurs d’espérance de vie en bonne santé sont des mesures de la santé de la population qui combinent la durée et la qualité de vie. Il s’agit d’une famille d'indicateurs qui s’expriment en termes d' « espérance de vie dans un état de (bonne) santé donné », par exemple sans incapacité, ou sans maladie chronique, ou en bonne santé ressentie ; la valeur de l’indicateur indique le nombre moyen d'années que l’on peut s‘attendre à passer dans cet état de santé à un âge donné.

Il y a autant d'espérances de santé différentes que de définitions de la santé. L'un des indicateurs les plus courants est l’espérance de vie sans incapacité (EVSI), aussi appelée le nombre d' « années de vie en bonne santé » : il représente le nombre d'années qu'une personne est censée vivre en moyenne sans limitations dans ses activités quotidiennes, à un âge donné.

L'estimation des EVSI suppose que les taux actuels de mortalité et de morbidité demeurent inchangés. Deux types de données sont nécessaires : la prévalence de l'incapacité et le taux de mortalité. La prévalence des incapacités est généralement obtenue à partir d’enquêtes. Par conséquent, de légères différences peuvent s’observer entre les valeurs nationales et internationales si des enquêtes différentes sont utilisées.

Pour le calcul des EVSI par niveau d'éducation, le processus devient plus complexe car les deux composantes doivent également être calculées par niveau d'éducation.

Dans ce rapport, l'accent est mis sur les tendances de l’espérance de vie en bonne santé à 65 ans, dans le temps et par région. De plus, nous présentons les EVSI65 par niveau d'éducation aux âges de 25, 50 et 65 ans.

3. Espérance de vie sans incapacité

Belgique

En 2016, l’espérance de vie sans incapacité à 65 ans (EVSI65) en Belgique était de 10,3 ans pour les hommes et 11,4 ans pour les femmes. Ceci représente 56% et 52% de l’espérance de vie totale à cet âge respectivement pour les hommes et pour les femmes. Ceci signifie que, si les femmes vivent beaucoup plus longtemps que les hommes, et un peu plus longtemps en bonne santé, elles passent aussi plus d’années en mauvaise santé que les hommes (en nombre absolus et en proportion de l’espérance de vie restante).

Au cours de la période 2004-2016, l'espérance de vie en bonne santé à 65 ans a augmenté pour les deux sexes, d'environ 1,5 ans pour les hommes (avec une légère baisse non-expliquée en 2016) et de 2,7 ans pour les femmes.

  • Hommes
  • Femmes

Espérance de vie (EV65) et Espérance de vie sans incapacité (EVSI65) des hommes à 65 ans, Belgique, 2004-2016
Source : Eurostat, 2004-2016, basée sur les enquêtes EU-SILC [1]

Espérance de vie (EV65) et Espérance de vie sans incapacité (EVSI65) des femmes à 65 ans, Belgique, 2004-2016
Source : Eurostat, 2004-2016, basée sur les enquêtes EU-SILC [1]

Tendances et différences par régions

Il existe d'importantes différences régionales en matière d'espérance de vie sans incapacité, la Flandre présentant l’EVSI65 la plus élevée et la Wallonie la plus faible, et ce dans les deux sexes. En 2013,

  • la différence entre la Flandre et la Wallonie en terme d’espérance de vie sans incapacité (EVSI65) était de 2,4 ans dans les deux sexes ;
  • la différence entre la Flandre et Bruxelles était de 2,3 ans pour les hommes et de 1,8 ans pour les femmes.

Ces différences régionales sont demeurées assez stables au fil du temps.

  • Hommes
  • Femmes

Espérance de vie sans incapacité des hommes à 65 ans, Belgique et régions, 2001-2013
Source : Calculs des auteurs basés sur les tables de mortalité (Statbel) ; prévalence d’incapacité : Health Interview Surveys (Sciensano, 2001-2013) [2]

Espérance de vie sans incapacité des femmes à 65 ans, Belgique et régions, 2001-2013
Source : Calculs des auteurs basés sur les tables de mortalité (Statbel) ; prévalence d’incapacité : Health Interview Surveys (Sciensano, 2001-2013) [2]

Différences par niveau d’éducation

Il existe également d'importantes inégalités socio-économiques dans l'espérance de vie en bonne santé, à tout âge. Elles sont plus prononcées chez les femmes. En 2011, l'écart en EVSI à l'âge de 25 ans (EVSI25) entre les niveaux d’éducation le plus bas et le plus élevé (niveaux groupés en 3 catégories) atteignait 10,5 ans chez les hommes et 13,4 ans chez les femmes. A 50 ans, l'écart est d'environ 6,7 ans chez les hommes et 7,7 ans chez les femmes. Enfin, à l'âge de 65 ans, cet écart existe toujours et atteint 2,5 ans chez les hommes et 4,6 ans chez les femmes. En termes relatifs, les écarts augmentent avec l'âge chez les femmes, mais pas chez les hommes.

Comparaisons internationales

En 2016, avec une espérance de vie sans incapacité à 65 ans de 10,3 ans, les hommes belges sont dans la moyenne de l'UE-15. Avec 11,4 années d’EVSI65, les femmes se classent mieux que la moyenne de l'UE-15, qui est de 10,4 ans.

  • Hommes
  • Femmes

Espérance de vie sans incapacité des hommes à 65 ans, par pays, UE-15, 2016
Source : Eurostat, 2016 (UE-15 moyenne non-pondérée) [1]

Espérance de vie sans incapacité des femmes à 65 ans, par pays, UE-15, 2016
Source : Eurostat, 2016 (UE-15 moyenne non-pondérée) [1]

4. En savoir plus

Voir les métadonnées pour cet indicateur

SPMA: Standardized Procedures for Mortality Analysis

Définitions

UE-15
L’UE-15 (ou Union européenne des Quinze voire Europe des Quinze) correspond à l’ensemble des pays qui appartenaient à l’Union européenne entre 1995 et 2004 : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni et Suède. Nous comparons l'état de santé de la Belgique à celui de l'UE-15, car ces pays ont des conditions socio-économiques similaires.
Espérance de vie sans incapacité à un âge donné
Le nombre d'années d’espérance de vie sans incapacité à un âge donné (EVSI), aussi appelé « années de vie en bonne santé », mesure le nombre d'années qu'une personne de cet âge vivra, en moyenne, sans incapacité (définie comme limitation dans les activités de la vie quotidienne). Il combine des informations sur la mortalité et sur l'état de santé. Les données de prévalence de l’incapacité proviennent généralement d’enquêtes. En fonction de l’enquête utilisée, de légères différences peuvent donc s'observer. Dans ce rapport les valeurs belges utilisées pour les comparaisons régionales et socio-économiques proviennent des enquêtes de santé (Sciensano), alors que les organisations internationales utilisent plutôt les enquêtes SILC.
Espérance de vie sans incapacité, par niveau d’éducation
L’espérance de vie sans incapacité par niveau d'éducation est généralement calculée à partir de 25 ans et utilise généralement une compilation de plusieurs bases de données. Dans ce rapport, elle a été calculé à partir :
  1. du recensement de la population de 2011 couplé avec le registre national (avec 5 années de suivi de mortalité), afin d'estimer l’espérance de vie par niveau d'éducation
  2. des valeurs de prévalence de l'incapacité tirées des enquêtes de santé par interview, Sciensano (2008 et 2013 regroupées)
International Standard Classification of Education (ISCED)
L’ISCED est la classification internationale de référence pour l'organisation des programmes d'enseignement et des qualifications connexes par niveau et par domaine. Il contient 7 catégories, de 0 à 6 :
  • 0 : Éducation de la petite enfance (« moins que primaire »)
  • 1 : Enseignement primaire
  • 2 : Enseignement secondaire inférieur
  • 3 : Enseignement secondaire supérieur
  • 4 : Enseignement postsecondaire non supérieur
  • 5 : Enseignement supérieur de cycle court, Bachelor, Master
  • 6 : Doctorat ou niveau équivalent
Le niveau d'éducation a été mesuré suivant cette classification et regroupé ici en 3 catégories :
  • Faible : enseignement primaire (ou inférieur) et secondaire inférieur (catégories 0, 1, 2)
  • Intermédiaire : Enseignement secondaire supérieur ou post-secondaire non supérieur (catégories 3, 4)
  • Élevé : enseignement supérieur (catégories 5 et 6)

Références

  1. Eurostat, 2004-2016. http://ec.europa.eu/eurostat/fr/data/database
  2. HISIA, Sciensano, Health expectancy 2011-2013.
  3. Renard F, Devleesschauwer B, Van Oyen H, Gadeyne S, Deboosere P (2019) Evolution of educational inequalities in life and health expectancies at 25 years in Belgium between 2001 and 2011: a census-based study. Arch Public Health 77:6. doi: 10.1186/s13690-019-0330-8