Différents services d'urgence de l'aide médicale urgente

Dans une situation qui nécessite une aide médicale urgente, divers moyens peuvent être envoyés sur le lieu de la situation d’urgence, à savoir une ambulance, une équipe d’intervention paramédicale (PIT) ou un service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR). Sur la base des protocoles établis dans le Manuel belge de régulation médicale, l’opérateur de la centrale d’urgence détermine les moyens qui seront mobilisés. En outre, sur la base des protocoles susmentionnés, un opérateur peut orienter l’appelant vers un médecin généraliste (de garde).

AMBULANCE

 

DH FR fig07                                                                                                                                            

Une ambulance est un véhicule spécialement adapté, aménagé et équipé pour fournir une aide d’urgence sur un lieu d’intervention, d’une part, et pour transporter un patient en toute sécurité, d’autre part. L’ambulance dispose du matériel nécessaire à la surveillance et à la dis-pensation des premiers soins. Dans chaque ambulance, il y a au minimum deux secou-ristes-ambulanciers. Ils sont le plus souvent les premiers professionnels de la santé à arriver sur les lieux d’intervention. En Belgique, il existe 393 permanences pour l’envoi d’ambulances agréées pour l’aide médicale urgente. Parmi elles, 31 sont situées dans la Région de Bruxelles-Capitale, 210 dans la Région flamande et 152 dans la Région wallonne.

 ÉQUIPE D’INTERVENTION PARAMEDICALE (PIT)

 

DH FR fig08                       

L’équipe d’intervention paramédicale (PIT) est une équipe d’aide qui intervient dans les cas plus graves[1] . L’équipe est constituée au minimum d‘un secouriste-ambulancier et d’un infirmier disposant du titre professionnel particulier en soins intensifs et en soins d’urgence. Un PIT peut être envoyée pour des interventions au cours desquelles les soins peuvent être confiés à un in-firmier. En outre, un PIT est aussi appelée dans certains cas quand il n’y a pas de SMUR disponible.

 

En plus du matériel de base d’une ambulance, une ambulance PIT doit disposer de l’équipement nécessaire pour pouvoir accomplir toutes ses missions. Davantage de tâches sont en effet confiées à l’infirmier qu’au secouriste-ambulancier par le biais d’ordres permanents (voir le chapitre Qualité). Cela permet à l’infirmier d’effectuer un certain nombre d’actes médicaux sur place. De plus, l’équipe PIT dispose des moyens de communication nécessaires pour pouvoir contacter un médecin de référence si nécessaire. Il s’agit d’un médecin qui conseille et coache à distance l’infirmier au niveau de l’utilisation des ordres permanents.

 La fonction PIT est actuellement un projet pilote dont la valeur ajoutée est en cours d’évaluation. Au 01/01/2021, 24 projets pilotes agréés dans le cadre d’une fonction PIT avaient été lancés en Belgique, dont 12 en Région flamande, 9 en Région wallonne et 3 dans la Région de Bruxelles-Capitale[2]. Toutefois, si on examine le nombre de fonctions PIT par 100 000 habitants, on constate qu’il y a autant de fonctions PIT par 100 000 habitants en Région wallonne que dans la Région de Bruxelles-Capitale, à savoir 0,25 et qu’en Région flamande, il y a 0,18 fonction PIT par 100 000 habitants.

Actuellement, aucun nouveau service n’est lancé dans le cadre du projet pilote, mais plusieurs hôpitaux prennent l’initiative de faire évoluer un service d’ambulance existant et agréé vers une fonction PIT.  Ce nombre est limité mais augmente lentement.

 NOMBRE DE PERMANENCES POUR LES AMBULANCES AUTORISEES, LES FONCTIONS PIT
ET LES FONCTIONS SMUR PAR 100 000 HABITANTS

SERVICE MOBILE D’URGENCE ET DE REANIMATION (SMUR)

 

DH FR fig09                                  

Un service mobile d’urgence et de réanimation ou SMUR est une équipe médicale mobile qui dispense une aide médicale urgente dans le cadre d’une situation d’urgence[3]. L’équipe se compose au minimum d’un médecin urgentiste et d’un infirmier titulaire du titre professionnel particulier en soins intensifs et en soins d’urgence. Le lieu d’affectation du SMUR se situe dans un hôpital.

L’équipe SMUR est toujours accompagnée d’une ambulance sur le lieu d’intervention et peut être appelée à la demande de l’opérateur de la centrale 112 ou à la demande des ambulanciers sur place s’ils estiment avoir besoin d’un médecin en renfort.

Au 01/01/2021, en Belgique, il y avait 84 fonctions SMUR dont 44 en Région flamande, 33 en Région wallonne et 8 dans la Région de Bruxelles-Capitale[4]. Deux de ces 84 fonctions SMUR sont des hélicoptères SMUR basés à Liège et à Bruges, qui servent actuellement de projets pilotes. Si on considère le nombre de fonctions SMUR par 100 000 habitants, on constate une plus grande présence de fonctions SMUR en Région wallonne (0,91 par 100 000 habitants) contre 0,66 et 0,65 par 100 000 habitants dans les Régions flamande et de Bruxelles-Capitale respectivement. La présence plus importante en Région wallonne peut s’expliquer par les zones plus faiblement peuplées qui nécessitent une plus grande présence des fonctions SMUR afin d’assurer une prise en charge rapide. L’objectif est de parvenir à un accès équitable à l’aide médicale urgente dans les différentes régions du pays. À cette fin, le nombre de SMUR est déterminé sur la base de critères de programmation basés, entre autres, sur la densité de population et le nombre d’habitants par province. Ces critères ont été définis dans un arrêté royal[5].

Pour en savoir plus sur l’emplacement des fonctions SMUR et de PIT agréées: www.health.belgium.be

[1]https://www.health.belgium.be/fr/pit-paramedical-intervention-team

[2]Source : Service Data et Informations stratégiques, SPF SPSCAE

[3]https://www.health.belgium.be/fr/smur

[4]Source : CIC, Service Data et Informations Stratégiques, SPF SPSCAE

[5]AR du 20 septembre 2002. - Arrêté royal précisant les règles relatives au nombre maximum et fixant les critères de programmation applicables à la fonction « service mobile d’urgence »