Centrale d'urgence

La Belgique compte 10 centrales d’urgence : une dans chaque capitale provinciale, à l’exception du Brabant wallon, et une dans la Région de Bruxelles-Capitale. Les appels en provenance du Brabant wallon sont traités dans la centrale d’urgence du Hainaut.

 DH FR fig05

Via le numéro d’urgence 112, en Belgique, un demandeur d’aide aboutit dans une des 10 centrales d’urgence. Les centrales d’urgence occupent 482 opérateurs[1]. Un opérateur de la centrale d’urgence répond à l’appel et analyse la demande d’aide. À l’aide du Manuel belge de la régulation médicale composé de protocoles établis, la centrale d’urgence classe la demande d’aide en fonction de son niveau de gravité. Ensuite, les moyens les plus appropriés (une ambulance, une équipe d’intervention paramédicale (PIT) ou un service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) sont mobilisés (voir le chapitre « Les différents services d’aide dans le cadre de l’aide médicale urgente »).

Les opérateurs sont assistés par un directeur médical[2], un directeur médical adjoint[3] et des infirmiers régulateurs. Ils sont détachés du SPF SPSCAE.

  • Le directeur médical est chargé de superviser la qualité médicale du dispatching de l’aide médicale urgente. Il[4] doit être titulaire d’un diplôme de médecin spécialiste en médecine d’urgence. Il est le lien avec la commission provinciale de l’aide médicale d’urgence (voir chapitre « Qualité »).
  • Le directeur médical adjoint est titulaire du titre professionnel particulier d’infirmier spécialisé en soins intensifs et soins d’urgence. Sous la coordination du directeur médical, il accomplit des tâches au sein de la centrale d’urgence en tant qu’autorité médicale fonctionnelle, en tant que collaborateur de projet et en tant que maillon entre les différents partenaires du centre 112.
  • L’infirmier régulateur[5] soutient et conseille les opérateurs en leur offrant, entre autres, une formation médicale adéquate. L’infirmier est titulaire du titre professionnel particulier d’infirmier spécialisé en soins intensifs et soins d’urgence. Il doit également avoir suivi une formation spécifique en matière de gestion de crise et des plans d’urgence.

 

[1]Source : SPF Intérieur et Service d’Incendie et d’Aide Médicale Urgente de la Région de Bruxelles-Capitale (SIAMU)

[2]Les tâches du directeur médical sont fixées par l’arrêté royal définissant la fonction, les missions et le profil de compétence du directeur médical des centres 112.

[3]Les missions du directeur médical adjoint sont fixées par l’arrêté royal définissant la fonction, les missions et le profil de compétence du directeur médical adjoint des centres 112.

[4]Afin d'améliorer la lisibilité de cette publication, il a été décidé d'utiliser uniquement la forme 'il'. Cependant, cela peut être lu comme il/elle.

[5]Les missions d'infirmier régulateur sont fixées par l'arrêté royal définissant la fonction, les missions et le profil de compétence de l'infirmier régulateur des centres 112