Qualité des soins

La qualité des soins de santé est définie comme la capacité de dispenser des soins qui augmentent la probabilité d’obtenir les résultats de santé souhaités et sont conformes aux connaissances scientifiques du moment.

Dans ce rapport, nous avons défini 5 sous-dimensions de qualité des soins : 

L’efficacité des soins est « le degré d’obtention de résultats désirables, moyennant la mise à disposition correcte de soins de santé evidence-based à toute personne susceptible d’en retirer un bénéfice, mais pas à celle qui n’en retirerait aucun bénéfice ».

Les indicateurs d’efficacité sont typiquement des indicateurs de résultats – résultats rapportés par le patient (patient reported outcomes ou PROMs), effets indésirables (mortalité, hospitalisations évitables, incidence de la résistance bactérienne…) et événements sentinelles (p.ex. erreur de site chirurgical).

L’adéquation des soins – comprenez, leur caractère approprié – peut se définir comme « la capacité à dispenser des soins de santé adaptés aux besoins cliniques, eu égard aux connaissances scientifiques du moment ». Elle peut être évaluée par différents moyens, dont le plus robuste consiste à examiner dans quelle mesure la pratique médicale est conforme aux recommandations cliniques. Une autre méthode fréquemment utilisée est l’analyse de la variabilité des pratiques médicales

La sécurité des soins peut se définir comme la capacité à dispenser des soins de santé qui ne nuisent pas au patient. 

La continuité des soins se définit comme « la capacité à organiser les soins de santé dispensés à un patient spécifique sans interruption ni dans le temps, ni entre les acteurs, ainsi que la capacité à couvrir la maladie dans son entièreté ».

Une prise en charge centrée sur le patient se définit comme « des soins respectueux et attentifs aux préférences, besoins et valeurs du patient, et qui veillent à ce que ces dernières guident la prise de décision clinique ».