Inégalités en espérance de vie et qualité de vie

1. Messages clés

Les personnes ayant un statut socio-économique (SSE) plus élevé vivent plus longtemps. En 2020, l'écart d'espérance de vie à la naissance entre le groupe socio-économique le plus élevé et le groupe socio-économique le plus bas (défini comme les quartiles d'un score multidimensionnel socio-économique) était de 9,3 ans pour les hommes et de 6,3 ans pour les femmes. Les écarts se sont creusés jusqu'en 2011 puis ont fluctué à un niveau plus élevé qu’avant.
Les personnes dont le SSE est plus élevé vivent également plus longtemps en bonne santé. L'écart en matière d'espérance de vie sans incapacité à 25 ans (EVSI_25) entre les niveaux d'instruction les plus élevés et les plus bas était de 10,5 ans pour les hommes et de 13,4 ans pour les femmes au cours de la décennie 2011. Les écarts d'espérance de vie sans incapacités ont augmenté entre les décennies 2001 et 2011.
On observe de fortes inégalités dans la santé perçue : les personnes ayant un faible niveau d'instruction jugent que leur santé est mauvaise (ou moyenne) 2,2 fois plus souvent (35%) que les personnes ayant un niveau d'instruction élevé (16%), après ajustement pour l'âge. Les inégalités de santé perçue ont augmenté jusqu'en 2013 puis se sont stabilisées à un niveau plus élevé qu'auparavant.

2. Introduction

Les inégalités socio-économiques (SE) de santé désignent des disparités systématiques en matière de santé entre les groupes SE, le plus souvent en défaveur des groupes sociaux moins favorisés. Les inégalités SE de santé sont régulièrement observées dans les sociétés industrialisées dans le champ complet des indicateurs de santé de santé, depuis les déterminants de la santé jusqu’à la mortalité [1,2]. La lutte contre les inégalités de santé est une priorité pour l'OMS [3], l'Union européenne [4] et la Belgique [5-7]. Afin d'évaluer les progrès réalisés dans la réduction des inégalités de santé, il est important de les mesurer et de les suivre au cours du temps [8,9].
 
Cette section rend compte des inégalités dans la durée et la qualité de vie. Les résultats présentés ici proviennent de plusieurs études récentes [10-14]. Elles utilisent différents marqueurs socio-économique. Les détails méthodologiques peuvent être trouvés dans cette annexe.
  • Les inégalités récentes en matière d'espérance de vie à la naissance (EV_0) sont basées sur les travaux de Aerden et al [14] et Bourguignon et al [10]. Le marqueur de position SE est un score multidimensionnel, divisé en quartiles.
  • L’espérance de vie et l’espérance de vie sans incapacité à 25 ans (EV_25 et EVSI_25) sont basées sur le travail de Renard et al. [12] avec le niveau d'instruction groupé en 3 catégories (bas, moyen, élevé) comme marqueur de la position socio-économique. Les EV_25 en fonction d'autres marqueurs de la position SE sont basées sur le travail d'Eggerickx et al [11].
  • Les inégalités en matière de santé perçue ont été dérivées de l'enquête de santé (HIS) et utilise le niveau d'instruction (en 3 catégories) comme marqueur de la position socio-économique.
 Outre les résultats ventilés par niveau socio-économique, nous avons également calculé l'ampleur des inégalités en calculant quatre indices d'inégalité : 
  • La différence absolue et relative entre les groupes à niveau d'instruction faible et élevée ;
  • L'indice d'inégalité composite (IIC), c'est-à-dire le nombre d'années de gain d'espérance de vie (sans incapacités) attendu pour l'ensemble de la population si tous les groupes avaient l'espérance de vie (sans incapacités) du groupe socio-économique élevé ;
  • Fraction attribuable au niveau de la population (FAP), c'est-à-dire le pourcentage de gain en santé attendu dans l'ensemble de la population si tous les groupes bénéficiaient de la santé du groupe à haut niveau d'instruction.

3. Résultats

Situation actuelle (derniers résultats disponibles)

Inégalités socio-économiques en matière d'espérance de vie, d'espérance de vie sans incapacités et de santé perçue


En Belgique, en 2020, les écarts de d’espérance de vie à la naissance (EV_0) entre le premier et le quatrième quartile du score multidimensionnel étaient de 9 ans chez les hommes et de 6 ans chez les femmes [10], soit une légère augmentation par rapport à 2019. Par ailleurs, un gradient social est observé, l’EV_0 augmentant progressivement lorsque l’on passe vers un quartile plus favorisé. S'il n'y avait pas d'inégalités et que l'ensemble de la population connaissait l’EV_0 du groupe socio-économique le plus élevé, le gain en matière d’EV_0 dans la population atteindrait 4,2 ans chez les hommes et 2,7 ans chez les femmes (indice composite d'inégalité CII, calculs propres).

En 2011 (après un suivi de 5 ans), les écarts en matière d’EV_25 entre les personnes les moins instruites et les personnes avec un diplôme de l’enseignement supérieur étaient de 6,1 ans pour les hommes et de 4,6 ans pour les femmes (niveau d’instruction en trois catégories). Le gain d’EV_25 atteindrait 3,4 ans pour les hommes et 2,4 ans pour les femmes s'il n'y avait pas d'inégalités. Pour l’EVSI_25, l'écart était encore plus élevé, atteignant 10,5 ans pour les hommes et 13,4 ans pour les femmes [12]. Le gain EVSI_25 atteindrait 6,0 ans pour les hommes et 7,2 ans pour les femmes s'il n'y avait pas d'inégalités.

Pour la santé perçue, de grandes inégalités ont également été observées. En 2018, les inégalités absolues ont atteint 19 points de pourcentage (ppt) ; les personnes peu instruites étaient 2,2 fois plus susceptibles de juger leur santé mauvaise (ou moyenne) par rapport aux personnes très instruites. Le FAP atteint 30 %, ce qui signifie que si l'ensemble de la population jugeait sa santé au même niveau que celle du niveau d'instruction élevé, la prévalence de la mauvaise santé perçue diminuerait de 30 %. 

Inégalités socio-économiques en matière d'espérance de vie, d'espérance de vie sans incapacité et de santé perçue, Enquête de santé par interview, Belgique, 2018
Sources : (a) Bourguignon et al. [10] ; (b) calculs de Renard et al. basés sur le recensement 2011 lié à un suivi de la mortalité sur 5 ans, et le niveau d'instruction regroupé en 3 catégories [12] ; (c) calculs propres basés sur la Health Interview Survey, avec le niveau d'instruction regroupé en trois catégories, Sciensano [15]

Indicateur socio-économique Année Sexe Valeur pour le groupe socio-économique bas Valeur pour le groupe socio-économique élevé
Différence absolue
Différence relative
IICabs FAP
Espérance de vie à la naissance(a) Score multi-dimensionnel (quartiles) 2020 Masc 73,5 82,8 -9,3 - 4,2(d) -
Fem 79,7 86,0 -6,3 - 2,7(d) -
Espérance de vie à 25 ans(b) Niveaux d'instruction (3) 2011-2015 Masc 51,7 57,8 -6,1 - 3,4 -
Fem 57,3 61,9 -4,6 - 2,4 -
Espérance de vie sans incapacité à 25 ans(b) Niveaux d'instruction (3) 2011-2015 Masc 37,0 47,5 -10,5 - 6,0 -
Fem 35,5 49,0 -13,4 - 7,2 -
Mauvaise santé perçue (% population ≥ 15 ans)(c) Niveaux d'instruction (3) 2018 Tous 34,7% 15,8% 18,9% 2,2 - 30,0%
 
Écarts socio-économiques en matière d'espérance de vie en fonction de différents marqueurs socio-économiques

D'importants écarts socio-économiques d'espérance de vie sont observés quel que soit le marqueur socio-économique choisi. Selon le marqueur socio-économique, les écarts en EV_25 entre les positions socio-économiques extrêmes variaient en 2011 (avec un suivi de 5 ans) entre 5,6 et 8,7 ans pour les hommes et entre 3,1 et 6,4 ans pour les femmes.

Différence d'espérance de vie à 25 ans en fonction de différentes variables socio-économiques, Belgique, recensement 2011 avec suivi de la mortalité pendant 5 ans.
Sources: (a) Eggerickx et al [11] + (b) Renard et al [12]

Tendances 

Evolution des inégalités en espérance de vie

Les différences absolues de EV_0 ont augmenté entre 1992-1996 et 2011-2015. Ensuite, nous observons une légère baisse en 2019 et à nouveau une légère augmentation en 2020. Une évolution similaire est observée pour l'IIC.

  • Ecarts absolus en EV
  • IICabs en EV

Évolution des écarts d'espérance de vie à la naissance entre le premier et le dernier quartile du score socio-économiques multidimensionnels, par sexe, Belgique, 1992-2020
Source: (a) Aerden et al + (b) Bourguignon et al [10,14]

Évolution de l'inégalité absolue par quartiles du score SE au niveau de la population en matière d'espérance de vie à la naissance (IICabs), par sexe, Belgique, 1992-2020
Source: Own calculations from (a) Aerden et al + (b) Bourguignon et al [10,14]

Evolution des inégalités en espérance de vie sans incapacités

L'évolution entre 2001 et 2011 révèle une forte augmentation des écarts en années de vie pour l’EVSI_25 (+ 4,0 ans pour les hommes et + 4,1 ans pour les femmes). En utilisant l'IIC, l'indice d'inégalité pondérant pour les changement de composition SE de la population, on observe une forte augmentation de l’ICC pour l'espérance de vie sans incapacité tant chez les hommes (+73%) que chez les femmes (+20%). Tous les indices d'inégalité montrent une augmentation de l'inégalité de l'espérance de vie dans incapacités.

  • Ecarts absolus en EVSI
  • IICabs en EVSI

Évolution des écarts d'espérance de vie sans incapacités entre les niveaux d'instructions le plus élevé et le plus bas, par sexe, Belgique, 2001 et 2011
Source : Calculs des auteurs à partir des recensements 2001 et 2011 liés à la mortalité

Évolution de l'inégalité absolue par niveau d'éducation au niveau de la population en matière d'espérance de vie sans incapacité, par sexe, Belgique 2001 et 2011
Source : Calculs des auteurs basés sur les recensements 2001 et 2011 liés à la mortalité, et les enquêtes de santé 2001 à 2013

Evolution des inégalités pour la santé perçue

Les inégalités de santé perçue ont augmenté jusqu'en 2013 puis se sont stabilisées : les différences relatives et absolues suivent la même tendance et ont augmenté jusqu'en 2013, elles sont restées constantes à un niveau élevé entre 2013 et 2018. Le FAP a augmenté depuis 1997 mais cette augmentation n'est pas significative.

Différence de taux et ratio de taux dans l’évaluation de sa santé comme mauvaise (ou moyenne), Belgique, 1997-2018
Source : Calculs des auteurs basés sur l'enquête de santé, Sciensano [15]

4. En savoir plus

Voir les métadonnées pour cet indicateur

HISIA: Interactive Analysis of the Belgian Health Interview Survey

Références

  1. Mackenbach J. Health inequalities: Europe in profile. Expert Report commissioned by the EU. Department of Health Publications; 2006.
  2. Feinstein JS. The relationship between socioeconomic status and health : A review of the literature. The Milkbank Quarterly. 1993.
  3. WHO Commission on Social Determinants on Health. Closing the gap in a generation: health equity through action on the social determinants of health. WHO; 2008.
  4. Executive Agency for Health and Consumer. Second Programme of Community Action in the Field of Health 2008-2013. European Commission; 2007.
  5. Vlaamse overheid. Vlaamse Actieplan Geestelijke Gezondheid, Strategisch plan 2017-2019. 2017.
  6. Gouvernement wallon. Plan prévention et promotion de la santé en Wallonie. Partie 1: définition des priorités en santé. Namur; 2017.
  7. Arrêté royal du 18 juillet 2013 portant fixation de la vision stratégique fédérale à long terme de développement durable: http://www.etaamb.be/fr/arrete-royal-du-18-juillet-2013_n2013011468.html. Moniteur Belge. 2013 Oct 8;
  8. Braveman PA. Monitoring equity in health and healthcare: a conceptual framework. JHealth PopulNutr. 2003 Sep.
  9. Maeseneer JD, Willems S. Terugdringen Sociale Gezondheidskloof: van concept naar politieke implementatie. Gent: Ghent University; 2021..
  10. Bourguignon M, Damiens J, Doignon Y, Eggerickx T, Fontaine S, Lusyne P, et al. Variations spatiales et sociodémographiques de mortalité de 2020-2021 en Belgique. L’effet de la pandémie Covid-19, Document de travail 27. Louvain-la-Neuve: Centre de recherche en démographie; 2021 Sep.
  11. Eggerickx T, Sanderson JP, Vanderschrick C. Les inégalités sociales et spatiales de mortalité en Belgique : 1991-2016; DOI: 10.4000/eps.7416. Espace Population et Société. 2018;
  12. Renard F, Devleesschauwer B, Van Oyen H, Gadeyne S, Deboosere P. Evolution of educational inequalities in life and health expectancies at 25 years in Belgium between 2001 and 2011: a census-based study. Arch Public Health. 2019.
  13. Tafforeau J, Drieskens S, Charafeddine R, Van der Heyden J. Enquête de santé 2018 : Santé subjective. Bruxelles, Belgique: Sciensano; Report No.: D/2019/14.440/26.
  14. Aerden KV, Damiens J, Moortel DD, Eggerickx T, Gourbin C, Huegaerts K, et al. Causes of health and mortality inequalities in Belgium: multiple dimensions, multiple causes.
  15. Health Interview Survey, Sciensano, 1997-2018. https://www.sciensano.be/fr/projets/enquete-de-sante