Résumé

L'espérance de vie en Belgique augmente régulièrement depuis des décennies. En 2017, l'espérance de vie à la naissance était de 81,4 ans. Par rapport aux pays de l'EU-15, la Belgique se situe cependant dans une position assez médiocre. L'espérance de vie est plus élevée en Flandre qu’à Bruxelles ou en Wallonie où elle est la plus faible (respectivement 82,2, 81,2 et 79,8 ans).
On observe un écart considérable entre les sexes, l'espérance de vie des femmes (83,7 ans) dépassant de près de 5 ans celle des hommes (79,0 ans). Cependant, l'accroissement a été plus rapide chez les hommes. L'espérance de vie révèle un gradient socio-économique important, avec une meilleure espérance de vie chez les personnes plus instruites que chez les moins instruites.
L'espérance de vie en bonne santé à 65 ans définie ici comme "espérance de vie sans invalidité" ou "années de vie en bonne santé" était, en 2016, de 10,3 chez les hommes et 11,4 ans chez les femmes. Les hommes se classent au niveau de la moyenne de l'EU-15, tandis que les femmes se classent mieux. L'espérance de vie en bonne santé à 65 ans a augmenté dans les deux sexes depuis 2004. Comme pour l'espérance de vie, l'espérance de vie en bonne santé est plus élevée en Flandre et plus faible en Wallonie et montre un gradient socio-économique classique, où le nombre d’années de vie en bonne santé augmente avec le niveau d'éducation.
Plus des trois quarts de la population belge estiment que leur santé est bonne ou très bonne, ce qui place la Belgique dans une position favorable parmi les pays de l'EU-15. Les hommes cotent leur santé un peu plus favorablement que les femmes. En Flandre, plus de personnes déclarent être en bonne santé qu'en Wallonie ou à Bruxelles. Il existe un gradient socio-économique important, les personnes du niveau d’éducation le plus élevé se déclarant en meilleure santé que les personnes du niveau le plus bas. Les mêmes tendances s'observent pour la qualité de vie liée à la santé.