Autres informations et services officiels: www.belgium.be  belgium

Types de lits et de places d’hospitalisation résidentielle et partielle

Nombre de lits et places pour hospitalisation résidentielle et partielle
des enfants et adolescents en HP et SPHG par région (01/01/2020)

En comparaison avec les autres régions, les lits de psychiatrie infantile en Région wallonne sont principalement situés dans des hôpitaux psychiatriques. En Région flamande, il y a clairement plus de places prévues pour les hospitalisations de jour dans les SPHG que dans les hôpitaux psychiatriques. Comme pour les adultes, il y a généralement moins de places d’hospitalisation de nuit que d’hospitalisation de jour.

Nombre de lits et de places pour les enfants et adolescents par 100 000 habitants

 
 
 

ÉVOLUTION DU NOMBRE DE LITS ET DE PLACES POUR ENFANTS ET ADULTES

À ce jour, le nombre de lits d'hospitalisation résidentielle augmente même si le nombre de lits reconnus pour 1 000 habitants est déjà supérieur à celui décrit dans les chiffres de la programmation et si, en principe, le nombre de lits et de places pour les enfants et les adolescents présentant des problèmes de santé mentale ne devrait pas augmenter. Le nombre de lits et de places d’hospitalisation de jour et de nuit (k1 et k2) est également en augmentation mais, contrairement aux lits K, la programmation en Région wallonne et flamande n’a pas encore atteint ses limites.

Evolution du nombre total de lits et de places pour les enfants et adolescents en HP et SPHG                      (K, k1 et k2)

Cette tendance pourrait indiquer un besoin accru de soins pour les enfants et adolescents souffrant de problèmes psychiatriques. Une adaptation des critères de programmation ne semble donc pas irresponsable. Une attention particulière doit être accordée à la prise en charge des adolescents. Selon la réglementation en vigueur, les adolescents âgés de 15 ans et plus peuvent être admis en psychiatrie pour adultes. Cependant, au vu de l’importante spécificité de ce groupe cible, il serait préférable qu’il soit traité dans le cadre de la psychiatrie juvénile. Les experts parlent d’un âge de transition qui peut aller jusqu’à 23 ans. La programmation ne tient cependant compte que du nombre d’enfants jusque 14 ans compris.

Hôpitaux

Les lits, réservés aux enfants et adolescents souffrant de problèmes de santé mentale, sont agréés sous l’index K (hospitalisation résidentielle), k1 (hospitalisation de jour) et k2 (hospitalisation de nuit).

Afb FR 06

Au total, 51 hôpitaux, dont 25 hôpitaux psychiatriques et 26 hôpitaux généraux, disposent d’un de ces services K. Six de ces hôpitaux généraux et huit des hôpitaux psychiatriques n’ont pas de service psychiatrique pour adultes. En outre, trois autres de ces hôpitaux généraux ne disposent pas d’un service pédiatrique pour les soins somatiques, alors qu’il existe un service pour les enfants et les adolescents présentant des problèmes psychiatriques.

Le nombre de lits dans les services K est généralement plus limité par rapport aux services pour adultes, malgré le fait qu’il existe 2 SPHG et 2 HP avec plus de 50 lits réservés aux enfants et aux adolescents (K, k1, k2).

Contrairement aux services pour adultes, les services psychiatriques pour enfants et adolescents au sein des SPHG et des HP affichent un meilleur équilibre en ce qui concerne la répartition de la capacité en lits. En termes de répartition géographique, les services K sont surtout concentrés dans les régions autour de Charleroi et Namur et dans la province du Brabant wallon et l’offre dans le reste de la Région wallonne est très limitée.

Distribution des HP et SPHG en Belgique
avec indication du nombre de lits pour enfants et adolescents (01/01/2020)

bggz map kind fr

Réseaux de soins en santé mentale pour les enfants et adolescents

Le 30 mars 2015, la Conférence interministérielle de la santé publique (CIM) a adopté le « Guide vers une nouvelle politique de santé mentale pour enfants et adolescents (SMEA) ». Onze réseaux SMEA ont été créés presqu’immédiatement. Ils se concentrent sur les enfants et les adolescents dans leur domaine d’activité.

Les domaines d’activité de ces réseaux coïncident avec les territoires des provinces et de la Région de Bruxelles-Capitale[1].

Afb NL 05

Un réseau SMEA offre une gamme complète et intégrée de soins pour tous les enfants et adolescents de 0 à 23 ans présentant des problèmes mentaux et/ou psychiatriques. L’objectif est de répondre le plus rapidement et de la manière la plus continue possible aux besoins de ces enfants et adolescents et de leur contexte ou milieu de vie. Chaque réseau se compose de tous les acteurs, services, institutions, prestataires de soins, etc. des secteurs concernés, qui travaillent ensemble et coordonnent leurs politiques.

Afin d’optimiser l’offre de soins, des investissements sont réalisés dans le développement de plusieurs programmes financés par les autorités fédérales, en particulier les soins de crise, les soins de longue durée, la consultation et la liaison intersectorielles (échange d’expertise et de connaissances) et le double diagnostic (handicap mental en combinaison avec les problèmes psychiques). Plus de 300 équivalents temps plein supplémentaires sont mis à la disposition des réseaux[2].

En savoir plus sur les différentes initiatives en matière de soins de santé mentale pour enfants et adolescents:  www.psy0-18.be

 

[1] Bien que dans la Communauté germanophone un projet pilote spécifique pour le suivi des enfants et adolescents ayant des problèmes mentaux et psychiatriques est financé par les autorités fédérales, cette opération ne constitue pas un réseau SMEA distinct, mais fait partie de REALiSM, le réseau SMEA en Province de Liège.

[2] Ce financement n’est pas assuré par le gel des lits (voir chapitre ‘Initiatives en matière d’alternatives à l’hospitalisation').