Types d’hôpitaux

Le présent document s’intéresse aux hôpitaux généraux. Il ne porte donc pas sur les hôpitaux psychiatriques (qui offrent exclusivement des soins aux personnes atteintes de troubles psychiques) ni sur les hôpitaux spécialisés (qui offrent exclusivement des soins gériatriques ou de revalidation ou palliatifs).

Infograph FR A1

Parmi les hôpitaux généraux, on peut distinguer 3 sortes d’hôpitaux :

LES HOPITAUX GENERAUX 'CLASSIQUES'

Il s’agit essentiellement d’hôpitaux qui accueillent les patients aussi bien de jour que de nuit pour une aide médicale spécialisée, et offrent des traitements de chirurgie et de médecine interne, complétés par diverses autres disciplines telles que la gériatrie, la maternité, la pédiatrie, la neuropsychiatrie ou la revalidation par exemple.

Certains hôpitaux atypiques rentrent aussi dans cette catégorie. Lors de la 6ème réforme de l’Etat, il avait été décidé de transférer, vers les entités fédérées, la compétence sur les hôpitaux spécialisés (offrant exclusivement des prestations de revalidation et/ou de gériatrie). Alors que certaines structures concernées ont choisi, à cette époque, de fusionner avec un hôpital général ‘classique’, d’autres ont préféré élargir leurs activités, généralement en y adjoignant des prestations dans le domaine de la psychiatrie. Par défaut, ces structures font aujourd’hui partie des hôpitaux généraux, bien que ne disposant pas de service de chirurgie ni de médecine interne.

LES HOPITAUX GENERAUX UNIVERSITAIRES

Ils possèdent les mêmes services que les hôpitaux généraux classiques, mais se voient également attribuer les missions de formation des professionnels de santé, de recherche scientifique et de développement de nouvelles technologies. Ils sont reliés à une université disposant d’une faculté de médecine proposant un cursus complet.

LES HOPITAUX GENERAUX A CARACTERE UNIVERSITAIRE

Il s’agit d’hôpitaux généraux qui se sont vu attribuer un certain nombre de lits universitaires dépendant d’une université.

Le 01/01/2019, sur les 103 hôpitaux belges, 28% sont publics, c’est-à-dire gérés par une autorité publique (commune, intercommunale, province, région…), et 72% sont privés et organisés en Asbl. Historiquement, ces derniers étaient l’émanation de congrégations religieuses, de mutualités, d’universités libres ou d’anciens hôpitaux d’entreprise. Toutefois, vu le nombre important de fusions entre hôpitaux au cours de ces dernières décennies, bon nombre d’institutions sont aujourd’hui un héritage issu à la fois du secteur public et du privé. La loi sur les hôpitaux s’applique indistinctement au secteur public comme au secteur privé et leur financement par les pouvoirs publics est identique.

En savoir plus sur l'emplacement et les services offerts par les différents hôpitaux: https://www.health.belgium.be/fr/sante/organisation-des-soins-de-sante/partage-de-donnees-de-sante/institutions-de-soins