Introduction

Qui n'a jamais entendu dire que les données sont le « nouveau pétrole » d'aujourd'hui ? Même si certaines attentes quant aux possibilités des données sont à tout le moins irréalistes et utopiques, il est clair qu'une approche intelligente de la collecte, du traitement, du couplage et de l'analyse des données fait désormais partie intégrante de la stratégie de toute organisation qui se respecte et les organisations politiques ne font pas exception.

La Direction Générale des Soins de Santé du SPF SPSCAE dispose historiquement de nombreuses données concernant les domaines des hôpitaux, des soins médicaux d'urgence, des professionnels de la santé et des soins de santé mentale. Cette métaphore qui fait des données le pétrole d'aujourd'hui soulève parfois le constat et la critique que, ces dernières décennies, l'accent a davantage été mis sur le pompage de ce nouvel or noir que sur son raffinage et sa préparation pour le marché et ses utilisateurs.

En 2017, en réponse à cette critique, un exercice approfondi a notamment été mené au sein de la DG Soins de Santé afin de déterminer comment nous pourrions améliorer notre politique en matière de données. Un des axes stratégiques qui a résulté de cet exercice a été celui du développement d'un meilleur accès à nos données et d'une meilleure exploitation de celles-ci. Un des nouveaux produits souhaités dans le cadre de cette stratégie était la mise en place de « briefings politiques » - ou « de données phares » - qui présenteraient des chiffres clés de manière compréhensible et qui les replaceraient dans le contexte des domaines mentionnés plus haut.

De telles données phares se doivent d'être plus détaillées que les initiatives existantes comme que le rapport KCE sur la performance de notre système de santé, dont le SPF est partenaire tout en proposant une vision plus globale d'un domaine en particulier que, par exemple, les rapports détaillés de notre DG ou d'autres organisations qui zooment sur un phénomène spécifique dans un domaine concerné.

La première édition de ces données phares est sous vos yeux. Elles se concentrent sur les hôpitaux et en particulier sur les hôpitaux généraux. Il s'agit d'une première tentative, modeste disons-le, de donner aux lecteurs ayant une certaine connaissance préalable des soins de santé et du paysage hospitalier une vue d'ensemble intelligible des données dont nous disposons afin d'améliorer leur compréhension de notre secteur hospitalier. Notre groupe cible est large : les décideurs politiques, les fonctionnaires des différents niveaux de l’administration, le terrain des institutions et les professionnels de santé, les mutuelles et les associations de patients, les partenaires sociaux, les chercheurs et les consultants, etc.

L'approche adoptée n'est de nature ni évaluative ni normative. Les données phares ont avant tout pour objectif de communiquer une série de chiffres clés, de les décrire correctement et de mettre en évidence certaines tendances. Certains chiffres demandent une interprétation supplémentaire. Ce débat peut être ouvert. Dans les prochaines éditions, nous étudierons comment certains de ces éléments interprétatifs peuvent être intégrés pour accroître encore la valeur ajoutée des données phares.

Enfin, les données phares ne se veulent nullement une « initiative insulaire ». Certaines données et chiffres clés sont disponibles auprès de nos partenaires, aussi bien au niveau des autorités qu'au niveau des institutions du savoir. Nous aimerions explorer avec eux comment notre projet et leurs initiatives peuvent être jumelés dans un esprit de coopération et de partage.

Nous vous souhaitons d'ores et déjà une très agréable lecture et nous attendons vos réactions avec impatience.

Pedro Facon

Directeur général Soins de santé