Durée moyenne des séjours en hospitalisation classique

Depuis plusieurs années, les politiques des soins de santé ont incité à la réduction des durées de séjour par souci d’efficience et d’utilisation appropriée des infrastructures hospitalières sans nuire à la qualité des soins et en tenant compte de la situation spécifique des patients. Nous étudions ici d'une part l'évolution de la durée des séjours qui commencent dans un service aigu (sauf des séjours qui commencent en maternité)1 et d'autre part l'évolution des séjours qui commencent en maternité. Entre 2008 et 2017, la durée moyenne de séjour a diminué d’un jour dans ces services.2

Une analyse plus rapprochée du nombre de jours passés à l’hôpital pour des soins aigus et en maternité montre qu’un peu plus de la moitié des séjours dans les services de soins aigus ne dépassent pas 2 jours d’hospitalisation, et qu’en moyenne la durée de séjour pour des soins aigus se situe à 4,6 jours.

En maternité, dans 55% des cas, la durée ne dépasse pas 3 jours et 80% des séjours ne dépassent pas 4 jours.3

[1] Ici sont pris en compte les séjours entamés dans un service de chirurgie (index C), médecine interne (index D), pédiatrie (index E) et soins non-intensifs pour nouveau-nés (index NIC).

[2] Il se trouve que 81% des séjours en hospitalisation classique correspondent à des soins aigus (exclusif des séjours qui commencent dans la maternité), ce qui représente près d’1,5 millions d’hospitalisations en 2017. Les séjours en maternité représentent, quant à eux, 7,6% des séjours.

[3] Les séjours psychiatriques et chroniques ne sont pas inclus dans ces graphiques. Les séjours de plus de 10 jours (9% des séjours aigus, 2% des séjours en maternité) ne sont pas montrés dans ce graphique par souci de lisibilité.