Admission par les urgences

Les graphiques suivants décrivent les hospitalisations consécutives à un passage par les urgences, par rapport à des contacts ambulatoires dans les services des urgences.

REPARTITION SELON L'AGE

Dans le cas des enfants, des adolescents et des jeunes adultes, un contact ambulatoire aux services d’urgence conduit rarement à une admission. Cependant, de nombreuses personnes âgées sont admises après une visite au service d’urgence. Au-delà de 70 ans, dans plus de la moitié des cas, le contact avec le service d’urgence est suivi d’une hospitalisation traditionnelle. Une hospitalisation de jour après une visite aux services d’urgence ne se produit que très rarement.

REPARTITION SELON LES REGIONS

Près de 45% des contacts avec un hôpital en région flamande commencent par un passage aux urgences, contre un peu plus de 60% dans la région Bruxelles-Capitale et en région wallonne.

En Flandre, les services des urgences sont proportionnellement par 100.000 habitants moins utilisés et un tiers des passages par les urgences se poursuit avec une hospitalisation. Cette proportion est plus élevée que dans les 2 autres régions. En Wallonie et à Bruxelles, quatre patients sur cinq retournent à domicile après leur passage aux urgences. Ces résultats traduisent des usages différents des urgences.

Remarque : Les séjours en hospitalisation de jour sont inférieurs à 1 % du total et ne sont donc pas pris en compte dans ce chiffre.